Brèves

Brèves

Par L'Economiste | Edition N°:4879 Le 19/10/2016 | Partager

■ Le HCP, le secteur informel et le PIB

Le Haut commissariat au plan (HCP) reproche à «L’Economiste» d’avoir «confondu» le chiffre d’affaires et le PIB dans un article du 14 octobre 2016 sur l’enquête  sur le secteur informel. A aucun moment, l’article incriminé ne mentionne que ce secteur  contribue pour 40% au PIB contrairement à ce qu’a voulu faire croire le Haut commissariat au plan (HCP). L’auteur de l’article n’a jamais confondu chiffre d’affaires et  PIB. Il a rapproché le chiffre d’affaires brassé par l’économie souterraine, -410 milliards de dirhams- avec le PIB. Il aurait tout aussi bien relevé que le chiffre d’affaires du secteur informel dépasse les revenus que réalisent toutes les entreprises cotées en Bourse.
Jusqu’à preuve du contraire, n’en déplaise au HCP, L’Economiste a le droit de choisir d’autres indicateurs d’analyse pour éclairer ses lecteurs. Quitte à ne pas naviguer dans le sens du courant du HCP.

■ Bilan santé pour Errachidia et Goulmima

bilan_sante_079.jpg

Une caravane médicale pluridisciplinaire et chirurgicale sera organisée à l’hôpital de 20 Août à Goulmima et environ de la province d'Errachidia, du 26 au 30 octobre prochain. La caravane est organisée par l’Association Oasis Ferkla pour l’environnement et le patrimoine (AOFEP) et l’Association la Caravane chirurgicale (ACChir) sous l’égide du ministère de la Santé publique et le soutien financier de l’INDH. Cette mission humanitaire va comporter des actes de chirurgie viscérale, de l’ORL, de la chirurgie infantile, de la gynécologie ainsi que des consultations médicales spécialisées. Durant cette période, des séances de sensibilisation sur l’hygiène bucco-dentaire seront réalisées au profit des écoliers dans la région.

Surfrider Campus Tour 22 à Imessouane

imsessouane_079.jpg

Les 19 et 20 octobre, le village d’Imessouane accueille le «Surfrider Campus Tour 22»,  une caravane éducative visant à sensibiliser aux enjeux qui lient océan et climat, à travers les ateliers pédagogiques, les rencontres, les formations mais aussi via des débats. Surfrider Campus Tour 22 a choisi le village d'Imessouane, particulièrement exposé aux conséquences du changement climatique, et où la population rurale vit principalement de l’agriculture (arganier), la pêche et le tourisme littoral. Ce projet itinérant cible un public peu sensibilisé aux questions environnementales et à la problématique Océan/ Climat. Il s’agit des populations rurales et littorales, des enfants défavorisés, des femmes en situation précaire, des associations ainsi que les établissements scolaires. Surfrider Campus Tour a déjà bénéficié à 1.300 personnes depuis le lancement du projet en mai 2016, dans plusieurs villes du Maroc (Agadir, Marrakech, Rabat, Kénitra, El Jadida, Casablanca).

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc