×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Maroclear veut dématérialiser les titres non cotés

Par Soufiane NAKRI | Edition N°:4847 Le 31/08/2016 | Partager
Signature d’un mémorandum d’entente avec le GPBM
Les banques et les sociétés de Bourse sont les principales intermédiaires
maroclear_siege_trt.jpg
 

Maroclear compte moderniser le mode de détention des titres des sociétés anonymes non cotées. Après avoir signé avec l’Association professionnelle des sociétés de Bourse (APSB) en 2015, le dépositaire central des valeurs mobilières vient de s’associer, mardi 30 août, au Groupement professionnel des banques du Maroc (GPBM). Les deux partenaires ont signé un mémorandum d’entente pour le lancement d’un service de dématérialisation des titres pour les SA non cotées. Ce service consiste à apporter à cette catégorie de société plus de sécurité, de transparence et de faciliter la détention et la circulation de leurs titres.
La dématérialisation apporte à l’entreprise ainsi qu’à ses actionnaires de nombreux avantages, notamment l’élimination des risques de destruction, de vol ou de détérioration des titres physiques. A cela s’ajoute, le confort puisqu’il n’y a plus de risques d’erreur liés à la gestion manuelle ou encore plus de visibilité grâce à l’attribution d’un code ISIN, une norme internationale très prisée par les investisseurs.
Pour sa part, ce mémorandum vise à définir un cadre commun d’action afin de promouvoir la détention électronique des titres. Toutes les SA non cotées, quelles que soient leur taille et leur activité sont concernées par cet accord. Pour cela, les entreprises désireuses qui souhaitent bénéficier de ce nouveau service peuvent s’adresser directement au service titre de leur banque, société de Bourse ou à Maroclear. «L’émetteur doit donner mandat à son dépositaire de réaliser toutes les opérations auprès de notre établissement. Le  dépositaire mandaté devra adresser le dossier constitué avec son client à Maroclear. Une fois le dossier est complet, notre établissement crée un compte pour l’entreprise, géré par son dépositaire moyennant des commissions payées par l’émetteur et d’autres qui seront réglées par le dépositaire et refacturées à son client»,  explique Sofia Ababou, directrice communication et de développement commercial.
A fin 2015, selon son dernier rapport d’activité, Maroclear a géré une capitalisation totale de 1.401 milliards de dirhams. La valeur des titres admis au titre de l’année 2015 s’élève à 216 milliards de dirhams, en progression de 8,38% par rapport aux admissions de l’année précédente, liées essentiellement à des levées de bons du Trésor plus importantes en 2015. Cette nouvelle admission a concerné trois valeurs en 2015, à savoir Total Maroc, AFMA et Mutandis Automobile. Pour le reste, il s’agit d’augmentations de capital par souscription en numéraire ou en conversions de dividendes ou d’obligations.

Maroclear vise le zéro papier

Pour le dépositaire central des valeurs mobilières,  la dématérialisation des titres a également un aspect environnemental. Ne plus utiliser de papier signifie pour une entreprise de réduire son empreinte écologique.  Ce qui représente un argument fort pour toutes les entreprises qui ont comme préoccupation la préservation de l’environnement.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc