×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    Bourse des valeurs
    Un système de cotation pour relancer le marché

    Par Ayoub IBNOULFASSIH | Edition N°:4827 Le 03/08/2016 | Partager
    L’outil opérationnel depuis le 1er août
    Elever les standards de sécurité, plus d’automatisme… Les atouts

    La Bourse de Casablanca migre enfin vers son nouveau système de négociation électronique. La mise en place de la solution, baptisée «Millennium», a été accompagnée par une série de modifications en interne. Actualisation des tailles minimum de blocs, mise à jour des modalités de calcul, horaire de cotation… En témoigne la liste d’avis émise récemment (25 juillet) par la société gestionnaire de la place. «Les intermédiaires se sont également dotés de nouveaux outils de cotation pour pouvoir suivre l’évolution du marché», confie à L’Economiste Badr Benyoussef, directeur de développement à la BVC.  
    L’adoption d’un tel dispositif par la Bourse des valeurs est la conséquence d’une série d’incidents survenus au niveau de l’ancien système de cotation (cf. L’Economiste du 4 novembre 2008). L’implémentation de la nouvelle plateforme devrait permettre aujourd’hui de mieux répondre aux besoins de couverture des risques du marché. Elle est en effet dotée d’un dispositif de surveillance, en plus d’un outil intégré de cotation. Autre avantage de taille: l’automatisation et le traitement des opérations.
    La solution est conçue par Millennium IT, spécialiste des systèmes de trading dont le London Stock Exchange Group (LSEG) détient le contrôle. Après le programme «Elite» pour l’accompagnement des PME, c’est donc un autre projet qui rapproche davantage la Bourse de la place londonienne. La place casablancaise veut profiter de l’expertise de son homologue dans la création de nouveaux produits et marchés. Son soutien sera primordial pour la création, entre autres d’un marché des dérivés et des produits financiers complexes. Comme nous l’annoncions dans notre édition du 19 juin 2014, l’acquisition du système de cotation aurait nécessité un investissement de près de 3 millions d’euros. Le contrat prévoit outre l’implémentation de la solution, des services de maintenance.
    La Bourse entend également à travers ce partenariat développer la liquidité du marché tout en renforçant sa position de hub régional. «Cette plateforme offre à notre marché une technologie de pointe qui nous permettra d’accompagner le développement de la place financière de Casablanca et son rayonnement régional», met en avant Karim Hajji, DG de la Bourse.

    Millennium IT: L’éditeur

    Millennium IT est l’un des leaders mondiaux de systèmes de trading. Fondée en 1996, la société est basée au Sri Lanka. Elle a été rachetée en 2009 par le London Stock Exchange Group. Grâce à cette prise de participation, elle a pu développer rapidement son portefeuille client. Aujourd’hui, Millennium IT fournit  une infrastructure agile et multi-asset pour le pré et post trading à plus de 40 institutions et de sociétés de services financiers à travers le monde. Parmi ses clients, des bourses internationales telles que Singapore Exchange, BorsaItaliana, London Stock Exchange, Hong Kong Exchange et Clearing (HKEx), Oslo Bors, Bursa Malaysia… et aujourd’hui Casablanca.

     

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc