International

Irma et Harvey: Des pertes colossales

Par Amine SAHRANE | Edition N°:5104 Le 12/09/2017 | Partager
Irma, l’ouragan le plus coûteux de l’histoire
Les dégâts montent à 1,5% du PIB des Etats-Unis
ouragan_irma_004.jpg

Avec un diamètre de 500 km et une superficie estimée à 335.000 Km2 au 5 septembre, Irma pourrait recouvrir la totalité de la France métropolitaine

Harvey et Irma sont de vraies colères célestes. Selon les prévisions d’Accuweather publiées le dimanche 10 septembre, les pertes subies pourraient se chiffrer à 100 milliards de dollars. «C’est l’un des cyclones les plus coûteux de tous les temps», précise le président d’AccuWeather, Joel N. Myers. Les dégâts sont estimés à 0,5% du PIB.

«C’est la première fois dans l’histoire des Etats-Unis que deux ouragans de catégorie 4 ou plus, Harvey et Irma, frappent son sol dans la même année», indique la compagnie de prévision météorologique. Les pertes causées par les deux cyclones sont estimées par AccuWeather à 190 milliards de dollars, ou à 1,5% du PIB des Etats-Unis. «Cela aura pour effet de contrer le développement naturel de l’économie sur la période allant de la mi-août à la fin du trimestre».

L’ouragan Irma est le plus puissant enregistré dans l’Atlantique Nord après Allen en 1980 (dont les vents allaient jusqu’à 305 km/h). Lors de son passage sur Cuba, Irma avait atteint la catégorie 5, au maximum de l’échelle mesurant la puissance d’un ouragan. Certains disent qu’il serait même de niveau 6 si une telle catégorie existait. Il perd cependant de sa puissance au fur et à mesure que le temps passe. Actuellement, Irma est rétrogradée à la catégorie 1 et poursuit son passage sur la Floride.

Le président américain Donald Trump qui a déclaré dimanche l’état de catastrophe naturelle en Floride, reste cependant muet quant à ses prises de positions sur la question du changement climatique. Cela n’empêche pas la polémique d’être relancée. Bien que quelques politiciens n’hésitent pas à faire le lien avec le réchauffement de la planète, la communauté scientifique se montre beaucoup plus prudente. De leur côté, les réassureurs s’apprêtent à subir la tempête de plein fouet.

Ces derniers, réunis à Monaco en congrès, commencent à se préoccuper de la facture que laisseront Harvey et Irma.  Selon le géant de la réassurance, Munich Re, Harvey devrait à lui seul se solder par une charge de 30 milliards de dollars pour les assureurs.

Au bilan, la tempête a déjà fait trois morts à Miami. Elle a tué au moins 27 personnes au cours de son passage aux Caraïbes. Cuba a été frappé par son plus puissant cyclone depuis 1932. La violence des rafales de vent a arraché ou déraciné quantité d’arbres et abattu les poteaux électriques dans de nombreuses localités. Miami a dressé des constats similaires. Les îles françaises de Saint-Martin et Sain-Barthélemy ont également été dévastées.

Le gouvernement Macron doit cependant répondre à l’opposition qui l’accuse de ne pas avoir assez préparé en amont pour Irma. Jean-Luc Mélenchon a réclamé à ce sujet une enquête parlementaire. Proposition accueillie positivement par le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc