Régions

Berkane reconquiert ses espaces publics

Par Ali KHARROUBI | Edition N°:5100 Le 06/09/2017 | Partager
Les autorités ont «dégagé» les marchands ambulants de la place Nirane
Commerçants et riverains saluent un «retour à la normale»
berkane_espace_publics_00.jpg

La majorité des marchants ambulants avait bénéficié de boutiques dans le cadre du programme de recasement initié par l’INDH (Ph. A.K.)

Une vaste campagne de libération du domaine public est lancée dans la ville de Berkane. Ce dont rêve Fès, Berkane l’a fait. L’opération cible dans un premier temps les marchands ambulants de fruits et légumes qui squattent la place «Nirane», «Tahtaha» et la rue El Menzel. Dès le début, 80 baraques ont été démolies et 200 charrettes saisies. Des points noirs au centre-ville, qui entravaient la circulation automobile et le déplacement de la population.

L’intervention des autorités locales, des services de l’ordre, du conseil municipal, des agents d’autorité et de la police administrative a également ciblé la rue «Cheraâ» occupée sur un kilomètre par plus de 400 marchands ambulants qui commençaient à imposer leur loi et nuisaient à la quiétude du quartier. Après les vendeurs illégaux, plus de 200 cafés et plusieurs centaines de boutiques ont été sommés de libérer les trottoirs.

Ces interventions font suite à une réunion tenue par Mohamed Ali Habouha, nouveau gouverneur de la province, avec les associations locales pour les inciter à s’impliquer dans l’amélioration du cadre de vie de la ville et l’organisation des différents commerces. Ce qui explique pourquoi ces différentes interventions ont été saluées par les riverains de ces places et rues.

L’opération de reprise des espaces publics est bien accueillie par l’opinion. Les commerçants saluent un «retour à la normale», eux  qui se plaignaient d’une concurrence déloyale de marchands ambulants qui ne paient aucune redevance, ni impôt local.

Une fois les rues dégagées, tout un programme de mise à niveau avec élargissement de la chaussée, embellissement des trottoirs et façades sera lancé, explique à L’Economiste Mohammed El Bekkali, pacha de la ville, qui pilote cette opération. Dans le sillage, de nouvelles rues seront rouvertes (Bir Anzarane, El Borj, Moulay Youssef…) pour renforcer le réseau routier des différents quartiers et contribuer à la fluidité de la circulation.

De notre correspondant,
Ali KHARROUBI

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc