Régions

Elections partielles/Tétouan: PJD et FGD s’affrontent pour un siège

Par Ali ABJIOU | Edition N°:5100 Le 06/09/2017 | Partager
Idaomar, déchu de son siège, devra affronter une candidate du Front de gauche
election_tetouan_00.jpg

Le Pjdiste Idaomar devra se mesurer à la candidate du FGD Fatema Oumghari qui dispose de l’appui du PAM (Ph. A.A.)

La confrontation PJD-PAM lors des élections législatives partielles du 14 septembre prochain à Tétouan n’aura pas lieu. Le parti du Tracteur a annoncé par voie de communiqué qu’il n’allait pas présenter de candidat pour contrer Mohamed Idaomar, le candidat du parti de la Lampe déchu de son siège en juin dernier. Par contre, le PAM a appelé sa base à s’abstenir ou à voter pour la candidate du Front de gauche démocratique, FGD, Fatema Oumghari.

A noter qu’Idaomar avait perdu son siège suite à une décision du tribunal constitutionnel. La décision du PAM est d’autant plus inattendue que le tribunal avait statué en faveur d’une plainte déposée par le parti du Tracteur lui-même et qui accusait Idaomar d’avoir utilisé des moyens communaux lors de sa campagne pour les élections du 7 octobre dernier.

Selon l’arrêté de la Cour, ce dernier a utilisé un camion et des barrières, propriété de la commune, pour l’aménagement d’un espace de meeting à la veille du suffrage. Idaomar devait alors accueillir le leader du PJD, Benkirane venu épauler son poulain à Tétouan. Une infraction constatée par huissier et qui a valu à Idaomar son siège.

Idaomar, qui occupe aussi la tête de la mairie de Tétouan, avait été élu le 7 octobre 2016 comme parlementaire de son parti face à une féroce concurrence tant du PAM que du RNI ou même de ses propres rangs. En effet, l’une des figures du PJD, Amin Boukhoubza, l’autre figure locale du parti de Benkirane à Tétouan, avait claqué la porte du parti et s’était présenté à la tête d’une liste indépendante.

Selon la loi électorale, des élections partielles doivent être organisées dans les trois prochains mois pour occuper le siège vacant. Même si la balance semble pencher en faveur d’Idaomar, poids lourd du PJD et proche de Benkirane à Tétouan, la bataille sera rude car en plus du PAM, la candidate FGD dispose d’un grand appui auprès des partis de la gauche, une forte mobilisation a déjà été lancée sur les réseaux sociaux.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc