Entreprises

Le nouveau plan stratégique d’Ennakl

Par Moulay Ahmed BELGHITI | Edition N°:5018 Le 08/05/2017 | Partager
Le distributeur automobile dresse ses objectifs pour les 3 prochaines années
Elargissement du réseau, ouverture à de nouveaux marchés… les principaux axes
Une usine de montage de camion et pick-up en projet
ennakl_018.jpg

Avec son nouveau plan stratégique mis en place, Ennakl ambitionne de réaliser une croissance annuelle moyenne de plus de 8% de son activité et de plus de 6% de ses bénéfices à l’horizon 2020

Ennakl revient de très loin. L’importateur-distributeur automobile tunisien coté à la Bourse de Casablanca a bel et bien dépassé la révolution qui a secoué son pays. Il a d’ailleurs changé d’actionnaires de référence après l’entrée dans le capital de Polina et de Amen Bank à hauteur de plus de 80% du capital. C’est en partie ce qu’a affirmé Ibrahim Debache, PDG de la société lors de la présentation des résultats annuels.

Le management n’avait d’ailleurs plus tenu de réunion analyste presse à la Bourse de Casablanca depuis 2012. Chose à laquelle Debache promet de remédier dans le futur. En attendant, le PDG s’est fortement épanché sur le nouveau plan stratégique H2020 qui s’articule autour de plusieurs axes.

A commencer par le développement des points de vente. «Nous voulons augmenter notre réseau de 18 nouveaux points de vente essentiellement orientés vers le service aux clients mais également pour les marques Seat et Skoda», souligne-t-il, indiquant qu’il a prévu un portefeuille d’investissement de 16 millions de dinars tunisiens.    

L’importateur-distributeur des marques Volkswagen, Audi, Porsche, Seat et Skoda veut aussi se lancer dans de nouveaux projets. Le développement de l’activité vente de véhicules d’occasion en est l’un des principaux. Il va, pour ce faire, introduire dès juin la carte Das Welt Auto qu’il a décrochée auprès de son partenaire le groupe VW. A cela s’ajoute, le projet de construction d’usine de montage de pick-up et de camion de moins de 3,5 tonnes en Tunisie.

«Nous venons de signer un protocole d’accord avec la marque Volkswagen pour une unité de montage des pick-up Amarok et du Transporter pour le marché local tunisien. Dans ce sillage, la société souhaite faire un retour dans le segment des bus et camions qu’elle avait déserté en raison de la perte de la carte de distribution de Renault Truks. Ce segment est jugé complémentaire avec les activités du groupe.

Autre important projet pour Ennakl, c’est maintenir et consolider ses parts de marché avec un taux de 15,8%. «Il faudra fournir de gros efforts pour y parvenir compte tenu de la forte concurrence», avance Debache. Cela induira forcément une amélioration du chiffre d’affaires. Justement sur la période du plan d’entreprise, il est question d’augmenter ce poste à terme de 30% et de 25% son Ebitda. Par la même, Ennakl a un objectif de maintenir son niveau de marge de 10%.

Ennakl prévoit, enfin, de se développer dans d’autres pays en Afrique subsaharienne. La société s’est déjà lancée à la conquête de la Côte d’Ivoire et du Sénégal à travers la marque Seat. Ennakl qui a créé une filiale dédiée Africar souhaite décrocher de nouveaux partenariats locaux pour y commercialiser de nouvelles marques. «Nous comptons certainement faire appel à la place de Casablanca pour nous aider à financer ce développement», conclut Debache.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc