×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

L'Edito

Couches moyennes

Par Nadia SALAH| Edition N°:5566 Le 31/07/2019 | Partager
nadia_salah.jpg

En prévenant lui-même les objections à Ses Propositions (trop de commissions inutiles, frustrations des couches moyennes…) le Souverain cultive la proximité, par-delà les intermédiaires politiques que sont les gouvernements, parlements et partis.

C’est un Roi qui gouverne, à qui son peuple reconnaît le droit, voire exige le devoir d’intervention.

Surtout par ces moments troublés, où la monarchie compte le temps long et propose d’imaginer le Maroc, juste au-delà de l’horizon. Nouveau modèle: on a donné un nom très banal à ce processus, qui n’est pas banal.

Voilà plus d’un an que l’idée fut lancée par le Souverain. Le président français Emmanuel Macron a emprunté le concept. 

Au Maroc, il y a eu moult articles, débats, disputes…. sur le sujet.  Qu’elles aient été largement diffusées ou laissées confidentielles, toutes les contributions sont spontanées, et ont fait elles-mêmes l’objet de commentaires. Et ne parlons pas des bavardages de salon ou de café!

Sans pouvoir faire une enquête exhaustive, il apparaît que le projet est tentant. Toujours sous toutes réserves, il semble que l’inégalité soit un thème majeur, lequel est parfois une façon de cacher les frustrations des couches moyennes.

En effet, elles ont été stoppées dans leur élan par l’absence d’une politique économique sérieuse. Parce que plus de 10% des femmes ont cessé de travailler, parce que les enfants restent plus longtemps à la charge des parents, parce que la croissance est plate, les familles moyennes n’ont plus les possibilités qu’elles avaient dans les années 2000. C’est surtout pour elles qu’il faut rouvrir le champ des possibles et aussi celui des avenirs possibles.

Les couches moyennes, de par les frustrations qu’elles subissent, sont des personnes rapidement révoltées sur des sujets précis. Elles font les délices des partis: «le triomphe des démagogues est passager, mais leurs ruines sont éternelles».

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc