×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Entreprises

Une nouvelle agence de publicité: Shérazade Conseil

Par L'Economiste | Edition N°:66 Le 11/02/1993 | Partager

Une nouvelle agence de communication, publicité et conseil vient de voir le jour, Shérazade Conseil, associée au groupe BDDP.

Le promoteur de Shérazade Conseil, M. Saâd Marrakchi, explique l'association avec BDDP par "le désir de jouer tout de suite dans la cour des grands", non pas par la taille du marché, mais par "le style et le professionnalisme". En fait, BDDP(1) n'est pas présente au capital de Shérazade Conseil, mais dispose d'une option à 35% à réaliser dans deux ans. Pour l'instant, entre BDDP et Shérazade, il existe un contrat d'association, qui se traduit classiquement par des possibilités de prestations de services.

Agence fortement capitalisée

M. Marrakchi, tout comme M. Forestier, Directeur de création, et M. Baze, Directeur artistique, se montrent réservés quant aux conséquences de leur arrivée avec BDDP sur la distribution du marché marocain: "Cela dépendra du client, il viendra chez nous si son siège a un contrat international avec BDDP, sinon il reste entièrement libre..." Les plus remarqués des clients de BDDP dans le monde sont BMW, Continental Airlines, Singapore Airlines, IBM, Michelin, les McDonnald's d'Europe(2)...

Shérazade Conseil a un capital de 1 million de DH, ce qui en fait une agence fortement capitalisée: "Nous devions tenir 4 mois et nous ne voulions pas reproduire l'histoire de le belle voiture qui ne roule plus faute d'essence", indique M. Marrakchi, dont la famille contrôle pour l'instant l'intégralité du capital. Pour leur part, MM. Baze et Forestier ont marqué leur intention de s'associer.

Créée en Novembre dernier, Shérazade Conseil a réalisé un premier marché avec la campagne radio de GSI, a fait du marketing direct pour Siemens électroménager, de l'achat d'espace pour Givenchy-Amarige, des packaging... M. Marrakchi reste très discret sur les travaux en cours: "ces travaux concernent des produits nouveaux, des marques nouvelles... personne n'est encore sûr que le produit répondra suffisamment aux besoins du marché".

"Marché qui a changé"

Reprenant certains des thèmes de BDDP, Shérazade estime que le marché marocain est en train de changer avec des consommateurs plus éduqués vis-à-vis de la publicité, des produits se rapprochant en terme de qualité et de satisfaction et des annonceurs plus difficiles, plus professionnels. L'agence souhaite décliner, pour sa propre promotion, le thème de "juste" ("idée juste", "stratégie juste", "budget juste", analyse du retour sur investissement...) thème que ses prospects verront prochainement dans la campagne que fera l'agence.

Les trois animateurs de Shérazade estiment en effet avoir assez d'expériences du marché marocain et du marché international pour faire le pari de cette "communication-vérité". Ils avancent leurs expériences au sein d'agences européennes et marocaines (BDDP à Paris, RSCG-France, Shem's Publicité...) et pour M. Marrakchi, deux années passées à 2MI, Médi 1 et Régie 3.

Chacun à sa manière, ils expriment l'axe sur lequel ils ont créé Shérazade Conseil. "Ce n'est pas un métier de saltimbanque", dit M. Marrakchi; "ce n'est pas un métier d'art, mais un métier qui utilise l'art", précise M. Forestier; "c'est à l'agence de maîtriser le rapport qualité/prix, de savoir travailler avec le budget du client et de tenir compte des contraintes et réalisations comme de la diffusion", ajoute M. Baze.

Taquinés sur le fait que le nom de Shérazade n'est pas particulièrement évocateur des thèmes que veut porter l'agence, tous trois se révoltent: "Mais c'est la princesse de l'imagination!", "elle a survécu grâce à ses talents de conteuse qui ont captivé son auditeur"... Plus prosaïquement, M. Saâd Marrakchi appartient à une famille de distributeurs de cinéma, qui a une agence déjà nommée Shérazade Films et son père, M. Hamid Marrakchi, assure la Présidence de Shérazade Conseil.

N.S.

(1) BDDP se classe parmi les 15 premières agences mondiales, bien qu'elle soit de création récente (1984). Les lettres du nom sont en réalité les initiales des quatre fondateurs, classées par ordre alphabétique, MM. Jean-Claude Boulet, Jean-Marie Dru, Mme Marie-Catherine Dupuy et M. Jean-Pierre Petit. La formation du groupe s'est fréquemment faite par des associations avec des agences locales. Le groupe souligne ses côtés "multiculturels". Les axes professionnels de BDDP sont "l'achat plutôt que la vente", l'intégration (communication la plus large possible), l'intégrité, la rapidité...

(2) McDonnald's au Maroc est un client de Cinémapresse et de McDonnald's appartiennent tous deux à la famille Belghiti.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc