×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Un monde fou

Par L'Economiste | Edition N°:2741 Le 25/03/2008 | Partager

. Les chiens n’aiment pas les facteursDes centaines d’employés du service des postes en Thaïlande ont commencé à recevoir une formation pour éviter d’être attaqués et mordus par les nombreux chiens qui rodent dans les rues de la capitale. Dans un sondage réalisé par leur employeur, près de 20% des employés des postes thaïlandaises ont déclaré avoir déjà été attaqués par des chiens, ce qui a entraîné l’organisation de stages pour mieux cerner et contrer la menace. «Nous leur apprenons pourquoi les chiens attaquent, pourquoi ils n’aiment pas les postiers», a indiqué Parntep Ratanakorn, doyen de la faculté des sciences vétérinaires à l’université Mahidol, qui supervise la formation.Il a expliqué que de nombreux chiens deviennent nerveux et dangereux à l’approche des postiers parce qu’ils ont l’impression que leur territoire est envahi. La formation permet aux employés de «se sentir plus en sécurité dans l’exercice de leur travail», a-t-il ajouté. . Oeuf de Pâques pour 7.210 dollarsUn oeuf géant en chocolat pesant quelque 160 kg a été mis en vente au prix de 7.210 dollars au Brésil à l’occasion des fêtes de Pâques, a rapporté dimanche dernier la presse locale. Cet oeuf gigantesque, qui mesure 1,20 m de hauteur pour un diamètre de 91 cm et d’une épaisseur de 4,2 cm, a été entièrement confectionné à base de chocolat au lait et rempli de quelque 2.512 bonbons de diverses saveurs.«Nous l’avons fabriqué pour montrer que Pâques n’a pas de limites», a déclaré Laury Roman, le directeur commercial de la confiserie du sud de Sao Paulo qui l’a conçu, selon le journal Globo. Cet oeuf peut être «consommé par quelque 1.600 personnes à raison de 100 grammes» chacune, a en outre précisé le quotidien. . Les employés de Bear Stearns vendent leurs souvenirs Les employés de la banque Bear Stearns, habitués à négocier des contrats de plusieurs millions de dollars, se sont lancés depuis son effondrement dans la vente aux enchères d’objets estampillés au nom de la banque. Depuis l’effondrement de Bear Stearns, l’une des plus grandes banques d’affaires américaines, à la suite de la crise des prêts immobiliers à risque, des employés proposent une série d’objets sur le site d’enchères en ligne eBay, souvent agrémentés de commentaires humoristiques. «Soyez les premiers à poser la patte sur les souvenirs de Bear Stearns», écrit un vendeur qui propose des ours en peluche (ours se dit bear en anglais) au prix canon de 5,50 dollars pièce. Beaucoup des 14.000 employés de la banque risquent de perdre leur emploi après l’annonce de son rachat pour une bouchée de pain par sa concurrente JPMorgan. Parmi les objets vendus en souvenir, des tee-shirts (17,99 dollars) portant l’inscription: «J’ai investi les économies de toute une vie chez Bear Stearns, et tout ce qui me reste, c’est ce tee-shirt miteux».

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc