×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Courrier des Lecteurs

    Trafic portuaire: +59 % à fin août

    Par L'Economiste | Edition N°:145 Le 15/09/1994 | Partager

    Au terme des huit premiers mois de l'année, le trafic portuaire s'est établi à 27.538.900 tonnes, en hausse de 5,9% sur la même période de 1993. A fin juillet, la progression constatée s'est élevée à 8,1%. Avec 47,5 % du tonnage total manipulé, les exportations ont augmenté de 15,5% à 13.092.472 tonnes. Cette variation est consécutive à une amélioration des ventes notamment de phosphates, d'acide phosphorique et de soufre à l'étranger. Les importations ont reculé de 1,6% à 14.446.428 tonnes sous l'effet de la baisse des approvisionnements en céréales et ammoniac.

    Le trafic des vracs liquides a atteint à 9.079.799 tonnes, soit un accroissement de 8,2 %. Cette progression a été plus importante à l'export (+ 18,9 %) qu'à l'import (+3,6 %). L'augmentation des exportations provient particulièrement de l'acide phosphorique (+33,2 %) tan dis que celle des importations découle de la hausse des hydrocarbures. La baisse de 35.7% enregistrée par l'ammoniac importé a été ainsi compensée.

    Avec 13.342.493 tonnes. les vracs solides ont connu une légère hausse de 1% par rapport à la même période de 1993. En dehors des céréales et des engrais dont le trafic respectif a diminué de 42,2 et 15,9 %, les autres produits se sont tous améliorés. Les taux de croissance oscillent entre 13,7% pour le soufre et 25,2% pour le char bon.

    Concernant le trafic unitarisé, le volume manipulé s'est chiffré à 2.393.515 tonnes contre 2.205.253 en 1993, ce qui représente une progression de 8,5% répartie à raison de 8,6% à l'import et de 8,4% à l'export.

    La totalité des postes de ce trafic, conteneurs, transport international routier (TIR) et RoRo, ont contribué à cette hausse.

    C'est ainsi que le trafic conteneurisé a gagné 4,2 points par rapport à 1993, passant de 1.107.375 tonnes à 1. 154.378 cette année.

    Pour ce qui est du RoRo, le trafic, qui se monte à 1.239.137 tonnes, est de 12,9 % supérieur à celui enregistré à fin août 1993.

    Le trafic TIR, lui, a augmenté de 15,8 % (dont 15,1% à l'import et 16,3 %. à l'export) à 1.038.092 tonnes. Le trafic des marchandises diverses, enfin, a affiché une hausse de 23,49% pour se situer à 2.723.093 tonnes.

    L'examen du trafic global par port fait état d'une baisse de 4 et 15,4% pour les ports de Laâyoune et Tan Tan respectivement. Tous les autres ports ont varié en hausse. Celle-ci est comprise entre 2,3 % pour Mohammédia et 24,1% pour Kénitra.

    H.E.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc