×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    Tourisme : La France en pôle-position dans le réseau de la RAM

    Par L'Economiste | Edition N°:263 Le 16/01/1997 | Partager

    Sur les 27 destinations étrangères desservies par la RAM, le moyen-courrier se taille la part du lion. Dans ce segment, la position stratégique de la France y est indiscutable. Quant au long-courrier, le volume du trafic limite son décollage.


    LA Royal Air Maroc est globalement un transporteur régional, c'est-à-dire spécialisé dans le moyen-courrier. La structure de sa flotte (dominée par les Boeing 737) ainsi que le vecteur géographique de son marché l'attestent. Celui-ci est segmenté en six principaux secteurs: la France, l'Europe et le Maghreb pour le moyen-courrier; l'Afrique du Sud, l'Amérique du Nord et le Moyen-Orient pour l'activité long-courrier.

    21 vols sur Paris


    L'essentiel du chiffre d'affaires est réalisé sur le segment moyen-courrier qui, dans le jargon technique, regroupe des distances situées à moins de 5 heures de vol. C'est également le moyen-courrier qui subventionne l'exploitation du réseau intérieur et une partie importante de l'activité long-courrier. Dans l'activité globale du transporteur, celui-ci ne représente que 13,6% du trafic régulier (1996). Pour l'essentiel, les dessertes longues distances sont déficitaires et permettent aussi à la compagnie d'assumer son rôle "diplomatique".
    Le continent européen est, et de loin, la première destination de la compagnie. Dans la zone "Europe", la France occupe une position stratégique. Premier partenaire économique du Royaume, l'Hexagone est également son principal pourvoyeur de touristes. Les flux d'affaires autant que les touristes sont donc une cible importante pour la compagnie. A cela il faut ajouter les 600.000 Marocains résidant en France qui représentent une clientèle solvable et "sûre".

    L'Autriche se distingue


    Le tapage médiatique qui a précédé l'arrivée d'Air Liberté sur Casa-Paris et les contre-arguments multipliés à l'époque par l'état-major de la RAM sont en eux-mêmes révélateurs de l'enjeu de la destination française, cruciale pour l'équilibre financier de la compagnie. Elle a porté ses fréquences quotidiennes à vingt et une rotations par semaine sur la capitale française. Avec près de 310.000 passagers drainés en 1996, Paris représente 13,2% de son trafic global passager.
    La compagnie marocaine dessert également les principales villes françaises: Bordeaux, Marseille, Lyon et Strasbourg, d'où elle achemine les touristes vers Casablanca, Marrakech et Agadir. En 1996, la RAM a transporté 448.000 personnes en provenance de France.
    L'Europe du Nord avec la Belgique, l'Allemagne, les Pays-Bas, l'Autriche et l'Angleterre, est deuxième dans le moyen-courrier avec un trafic de 272.000 passagers. Dans cette région, l'Autriche se distingue par une forte progression de 21%, pendant que l'Allemagne et l'Angleterre reculent. Ces deux pays s'inscrivent ainsi dans la tendance à l'essoufflement du produit touristique sur ces marchés. Signe de la bonne tenue du pays de Mozart, la RAM a injecté un deuxième vol sur Vienne depuis le début de la saison d'hiver.

    Sur l'Europe du Sud (Espagne, Canaries, Portugal, Italie, Suisse, Grèce, Turquie), la RAM a transporté 250.000 passagers en 1996, soit 16,2% de plus par rapport à 1995. Dans le long-courrier, les trafics outre-Atlantique et sur l'Afrique du Sud sont respecti-vement en hausse de 15 et 212%. Sur ces deux destinations, la RAM doit composer avec une agressivité tarifaire de compagnies européennes qui tirent les prix à la baisse. Sur l'Afrique du Sud, le taux de remplissage s'élève à 70%, mais les volumes restent encore assez faibles (8.810 personnes). La compagnie y développe essentiel-lement un trafic de continuation sur les Etats-Unis et le Canada. Pour le reste, la RAM est aux abonnés absents en Asie du Sud-Est, l'une des régions où le trafic aérien est en plein boom. En été dernier (avril 96), elle avait envisagé des accords d'agrément tarifaire pour y prendre pied. Des études de faisabilité ont par ailleurs conclu à l'impossibilité d'exploitation des lignes directes en raison de faibles volumes de trafic à destination du Maroc.

    Air Liberté devient filiale de British Airways


    Le tribunal de commerce de Créteil (France) a rendu un avis favorable sur le plan de continuation d'Air Liberté proposée par le groupe British Airways (BA) associé au groupe Rivaud consécutive à la mise en redressement judiciaire de la compagnie française à l'automne dernier. Air Liberté devient ainsi la deuxième compagnie française contrôlée par BA après TAT. La fusion des deux transporteurs n'est plus qu'une question de semaines, la seule inconnue restant la date de l'annonce de la décision.

    Abashi SHAMAMBA

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc