×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Total se prépare à quitter Sanofi-Synthélabo

Par L'Economiste | Edition N°:1593 Le 03/09/2003 | Partager

. Le pétrolier français détient 24,4% du capital et 34,8% des droits de vote La sortie du pétrolier français Total du capital du groupe pharmaceutique français Sanofi-Synthélabo “va se faire en bonne intelligence” entre les deux sociétés, a estimé hier mardi la directrice financière de Sanofi-Synthélabo, Marie-Hélène Laimay, lors d'une conférence de presse. “Les choses vont se faire en bonne intelligence”, a indiqué Laimay, soulignant que le président de Total, Thierry Desmarets, avait déclaré que son groupe “n'allait pas partir soudainement le 2 décembre 2004” du capital de Sanofi-Synthélabo. Au 30 juin 2003, le groupe Total possédait 24,4% du capital et 34,8% des droits de vote de Sanofi-Synthélabo, dont il est l'un des deux actionnaires de référence aux côtés du groupe français de cosmétiques l'Oréal. Ce dernier détenait à la fin juin 19,5% du capital et 27,9% des droits de vote du groupe pharmaceutique. Ces deux actionnaires sont liés par un pacte qui est inaliénable avant le 2 décembre 2004. Ce pacte avait été conclu à l'occasion de la fusion de Sanofi, filiale pharmaceutique d'Elf (fusionnée en 2000 avec TotalFina), et de Synthélabo, filiale pharmaceutique de l'Oréal, au début de 1999. (AFP)

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc