×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Culture

Tétouan/Festival du cinéma méditerranéen
Une fondation pour la 14e édition

Par L'Economiste | Edition N°:2729 Le 06/03/2008 | Partager

. Plus de 70 films programmés du 29 mars au 4 avril. Près de 14 pays représentésLE cinéma méditerranéen sera à l’honneur à la 14e édition du Festival international du cinéma méditerranéen de Tétouan (FICMT). Plus de 70 films y seront représentés du 29 mars au 4 avril. Pour le coup d’envoi, les organisateurs ont programmé la projection du film «En attendant Pasolini» du réalisateur marocain Daoud Aoulad-Syad. Ce sont pas moins de 14 pays qui seront représentés à ce festival où sont attendus 200 invités (120 étrangers) et 50.000 spectateurs. Ce rendez-vous cinématographique, créé en 1985 par l’association des «Amis du Cinéma de Tétouan», a nécessité un budget de près de 6 millions de DH, a annoncé Nabil Benabdallah, président de la fondation de ce festival lors d’une conférence de presse tenue mardi dernier à Casablanca. C’est l’acteur égyptien Hussein Fahmy qui devra assurer la présidence du jury long métrage. La réalisatrice marocaine Souad Bouhati et l’auteur producteur Mohamed Kaouti présideront respectivement le jury du court-métrage et le documentaire. Cette année encore des hommages seront rendus à quatre grandes figures du cinéma de la Méditerranée dont l’actrice marocaine Aïcha Mahmah, l’acteur espagnol Imanol Arias et l’acteur égyptien Mohamed Henidi. Le FICMT sera ouvert vers de nouveaux territoires géographiques. Une carte blanche a été octroyée au Festival des 3 continents de Nantes qui présente une sélection de 6 longs métrages lors de cette 14e édition. Au total, 9 prix de l’ordre de 255.000 DH récompenseront les films en compétition des trois sections. Dix longs métrages, dont «Les coeurs brûlés» d’Ahmed El Maânouni et «La beauté éparpillée» de Lahcen Zinoun, sont en lice pour le Prix spécial du jury Mohamed Reggab, le Prix Azzeddine Meddour pour la première œuvre et les prix d’interprétation masculine et féminine. Le meilleur long métrage sera récompensé par le Grand Prix de la ville de Tétouan. Quinze courts métrages, parmi lesquels figurent les réalisations marocaines «Sarah» de Khadija Leclerc et «Un formidable voyage» d’Abdeslam Kelai, concourent pour le Grand Prix de la ville de Tétouan, le Prix du jury et le Prix de l’innovation. Dix documentaires dont «Nûba d’or et de lumière» et «Le fil blanc», respectivement des Marocains Izza Génini et Khalil Benkirane, sont en compétition pour obtenir le Grand Prix de la ville de Tétouan. La tunisie sera aussi à l’honneur à travers une rétrospective de 20 ans de cinéma. Le festival c’est aussi des tables rondes autour des thèmes de «l’exploitation, distribution et festivals, quel partenariat?» ainsi que «Tétouan, berceau des écrivains et des cinéastes». Du côté de l’apprentissage, des stages «à l’école du cinéma» sont aussi programmés. Fatim-Zahra TOHRY

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc