×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Affaires

Tétouan prime ses centres de soins

Par L'Economiste | Edition N°:1927 Le 29/12/2004 | Partager

. Un label qualité a été institué et décerné au Centre Moulay El Hassan. Un système de motivation basé sur l’homme La gestion de la santé publique est un sujet à débats. Comment élever le niveau des prestations de soins avec des moyens limités? A Tétouan, cette problématique a fait l’objet d’une expérience intéressante, pouvant servir d’exemple. Samedi 25 décembre, la ville a abrité les journées régionales sur la qualité des soins. Et c’est la première fois que des centres de soins sont primés pour leurs efforts en matière de prestations de soins. Il a fallu plus de 3 ans de travail à l’équipe de la délégation de santé à Tétouan pour faire aboutir un projet qualifié de novateur par les spécialistes. Ainsi, le label qualité a été décerné au Centre urbain de santé Moulay El Hassan. Deux autres centres ont été distingués: celui de Sidi Talha et celui de M’hannech. Voilà de quoi susciter l’émulation entre les centres et atteindre une qualité de soins meilleure. L’Economiste avait auparavant effectué une tournée dans les centres de soins de la ville. Constat immédiat: ces unités se démarquent par leur propreté et une bonne logistique. Le personnel médical est moins stressé puisqu’il travaille en fonction d’objectifs arrêtés. A cet effet, des cycles de formation sont régulièrement organisés. Pour Rachid Bekkali, délégué régional de la Santé, “le système de responsabilisation par la base a fait ses preuves à Tétouan. Il y a des mécanismes de motivation qui sont très efficaces, même dans la santé publique”. Bekkali fait allusion à des gestes symboliques mais dont l’effet s’est avéré important sur le rendement du personnel. Une lettre de félicitations, un stage ou un concours avec des prix sont autant d’outils motivants. “Ce système mondialement reconnu nous a permis de former la totalité de notre personnel en techniques de communication et travail à l’objectif, en approche participative pour la résolution des problèmes et en assurance qualité”, souligne Bekkali. Ainsi et selon les résultats des journées régionales, les 13 centres de soins de Tétouan ont pu avoir plus que la moyenne et 7 ont eu plus de 650 points sur une échelle de notation de 1.000 points. Pour les observateurs, c’est la première fois au Maroc que “l’on peut avoir un système d’audit d’organisation qui n’emprunte pas le circuit classique”. Les soldats de la santé publique à Tétouan veulent que leur modèle soit adopté par les autres villes de la région. Selon eux, la prochaine accréditation devrait intéresser tous les centres de soins de la région.


Une question d’application

Pour Rachid Bekkali, délégué de la Santé à Tétouan, sa démarche ne fait qu’appliquer le programme national sur la qualité des soins dans les centres publics. La déclaration n’est pas dénuée de sens. Elle est très significative dans la mesure où elle relègue la question des moyens au second plan. La démarche adoptée à Tétouan est différente, car elle privilégie la composante humaine. Une bonne ouverture sur la population permet par exemple de faire aboutir les programmes de vaccination. Depuis sa prise des commandes de la santé publique dans la région, il y a dix ans, le délégué régional a su appliquer une thérapie basée sur l’homme et des objectifs tracés en fonction de normes à respecter. L’application de ces dernières (qui ne sont pas figées) est régulièrement suivie afin que tout manquement puisse être relevé. De notre correspondant, Mostafa BENTAK

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc