×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Télé: A la recherche des Maradona marocains

Par L'Economiste | Edition N°:1805 Le 06/07/2004 | Partager

. TVM et Public Evénement tablent sur une audience importante de l’émission “Pied en or”. La télé-réalité version football: un exercice difficileIls étaient là, avec leurs visages familiers, Timoumi, Taleb et Hmidouch en compagnie de Ramzi, et ils étaient impatients de raconter leur aventure et leur quête acharnée du Pied en or (Alqadam addahabi). Coproduction de la TVM et de l’agence Public Evénement(1), cette première émission de télé-réalité version football au Maroc “était l’occasion de découvrir de jeunes talents qui n’attendaient qu’une telle initiative pour s’épanouir”, expliquait, avec son calme habituel, l’ex-international Timoumi. La caravane d’Al Kadam Addahabi a commencé sa tournée nationale le 26 avril en sillonnant douze villes et régions telles Laâyoune, Oujda, Casablanca et Khouribga. Chiffre à l’appui, les organisateurs et les membres du jury évoquaient un grand succès dans les villes visitées avec 6.500 inscrits et une moyenne de 350 joueurs par ville. L’ex-entraîneur du widad, Taleb, parlait avec enthousiasme de ces jeunes talentueux qui l’ont surpris par leur jeu et par leur technique surtout dans les petites villes. “Les meilleurs joueurs on les a dénichés dans les patelins lointains. Les moyens financiers et la proximité de la ville et des clubs sportifs les empêchaient de se faire une place dans les stades. Je suis surpris qu’on les a pas remarqué avant aujourd’hui…”, déclare-t-il avec un brin d’amertume. Après les présélections régionales qui se déroulaient sur deux jours par ville, seulement 75 candidats vont pouvoir venir à Casablanca par groupe de 25 pour trois semaines d’entraînement éliminatoires. La TVM va diffuser en prime time les carnets de la caravane. Durant 26 minutes et chaque jour, les spectateurs découvriront les jeunes retenus par chaque ville. A cela s’ajoute un résumé hebdomadaire avec des images inédites et les portraits des candidats. Le stage de Casablanca sera diffusé chaque semaine pour annoncer les qualifications. Les trente meilleurs joueurs sélectionnés se retrouveront pour trois autres semaines afin de créer deux équipes qui s’affronteront en grande finale au stade Mohammed V à Casablanca au mois d’octobre. Les téléspectateurs vont désigner alors le “Pied en or” à travers un vote SMS et téléphonique. “L’heureux élu recevra comme prix un séjour de deux semaines dans le centre de formation d’un club prestigieux à l’étranger, il peut même décrocher un contrat pour y jouer”, promet Ramzi, animateur télé et coproducteur de l’émission. Les autres candidats? “C’est sûr que les clubs nationaux et pourquoi pas étrangers vont les remarquer et il y a de fortes chances qu’on les voit évoluer dans le championnat national dès l’année prochaine”, ajoute-t-il. “On est parti dans cette fabuleuse aventure avec un grand capital de “cœur”, sans sponsors avec l’amour du jeu et la foi en nos jeunes”, expliquait avec émotion l’ex-entraîneur du onze national Hmiddouch. Enjeu important, cette émission peut faire le bonheur comme le malheur des organisateurs et des participants. Après l’expérience de 2M “15 ans 15 talents” qui a connu un véritable engouement du public et des publicitaires, TVM et Public Evénement table sur une audience importante et un succès certain vu la passion des Marocains pour le football. A suivre…


La première…

Dimanche soir, juste après la finale de l’Euro 2004, le téléspectateur a pu suivre sur RTM, la première diffusion de “Alqadam addahabi”. Environ 90 minutes, l’émission a été une prise de contact avec le public à travers des présentations variées: des membres du jury, des candidats, des critères de sélection (selon les normes de la FIFA), des figures emblématiques du football dans les deux villes visitées: Laâyoune et Agadir et du projet “Pied en or” en général. Nouveau en son genre au Maroc, l’exercice de la télé-réalité sportive semble difficile à pratiquer. Techniquement, la caméra tarde un peu trop sur les terrains de sélection mais, en revanche, donne peu d’indications sur les prouesses techniques des candidats. Le montage qui veut montrer beaucoup de chose sur le déroulement des sélections (sur deux jours) risque d’ennuyer à un moment donné. Le souci de rapprocher le public des jeunes talents et de montrer “l’honnêteté” des épreuves est compréhensible, mais un montage plus rapide des séances sur le terrain allégera l’émission et éviterait d’altérer le rythme. Toutefois, on a pu découvrir, grâce aux interviews flash, de jeunes talents, plein d’ambition et d’espoir, qui étaient heureux de rencontrer pour la première fois Timoumi, Taleb et Hmidouch et d’apprendre des choses dans une ambiance sérieuse avec un air didactique. Hayat KAMAL IDRISSI ----------------------------------------------------(1) La présentation officielle de l’émission a eu lieu la semaine dernière à l’hôtel Farah à Casablanca.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc