×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Tanger: Prise de drogue record au port

Par L'Economiste | Edition N°:1658 Le 09/12/2003 | Partager

. Plus de 19 tonnes saisies à bord d’un seul camionLes services de douane ont signé l’une des plus grosses prises de drogue de leur histoire: 19,2 tonnes de cannabis. C’était dimanche dernier, à 13h au port de Tanger. Un camion transportant une cargaison de tomates en provenance d’Agadir et à destination de la Hollande se présente au contrôle. Les agents des douanes ont tout de suite senti qu’il y avait quelque chose d’anormal. Un tracteur flambant neuf, un transporteur peu connu. “Un cas typique de transport suspect”, note Abdelkhalek Merzouki, chef de la circonscription douanière de Tanger. Mais la surprise devient totale à l’ouverture du sas du camion: il y a seulement quelques palettes de tomates, le reste est bel et bien de la drogue bien entassée. Le conducteur du camion lui-même reste bouche bée. D’après les documents de voyage, il transportait 23 tonnes de tomates, mais il n’y en avait que quatre tonnes qui étaient placées face à l’ouverture de la caisse de la remorque pour camoufler la drogue.Selon les services de la douane, le chauffeur était au courant que son chargement “avait quelque chose de particulier”, mais il ne savait pas que la quantité transportée était aussi importante. La drogue enroulée dans du papier et scotchée a été chargée, d’après les premiers éléments de l’enquête, à Larache. Elle était à destination de la Hollande. Et c’est de là qu’elle devait être distribuée.Faute de place et d’un lieu approprié pour son stockage, la drogue saisie a été entreposée dans le bureau de l’un des cadres de la douane du port de Tanger. Les paquets de drogue portent des signes distinctifs, 007, un trident, l’emblème d’une marque de chaussures de sport.. etc; Selon les douaniers, il s’agit d’un code qui sert à identifier le destinataire du chargement.Avant, c’était la Régie des Tabacs qui se chargeait des prises de drogue effectuées par les services des douanes. Mais, après la privatisation, ce n’est plus le cas.Le coup réussi par les douaniers du port de Tanger restera dans les annales. Cette prise fait suite à une autre de six tonnes saisies lors d’une précédente opération il y a quelques jours. Les trafiquants profitent, en effet, de ce moment pour essayer de faire passer leur “marchandise”. Pendant les mois de novembre et décembre, c’est la saison d’exportation des tomates et autres primeurs. Les trafiquants affectionnent particulièrement cette période. Les camions partent “plombés” et espèrent passer facilement les contrôles. Mais la vigilance et la sagacité des éléments des douanes, de la Sûreté nationale et de la Gendarmerie Royale ont su déjouer la ruse des trafiquants. De notre correspondant Ali ABJIOU

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc