×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Le prix de L’Economiste pour la recherche en économie, gestion et droit
    Affaires

    Tanger: La clientèle, prochaine priorité d’Amendis

    Par L'Economiste | Edition N°:2144 Le 03/11/2005 | Partager

    . Un logiciel de gestion de la clientèle en préparation . Des boîtes pour les chèques mises en service dans les agencesL’année 2006 sera l’année de la clientèle pour Amendis. C’est en tout cas ce qu’affirme son directeur général adjoint, François de Rochambeau. Selon lui, la majeure partie des grands chantiers ont déjà été lancés, et il s’agit actuellement pour le délégataire des services d’eau, électricité et assainissement liquide de la ville de Tanger de se consacrer au consommateur. Un premier pas a été franchi avec la mise en place de boîtes de réception des chèques dans les agences. Ce service permet aux clients d’y déposer leur facture avec le chèque de paiement sans avoir à attendre ni faire la queue au guichet. Une manière de faire qui a été bien reçue par la clientèle, malgré certaines réticences au sein même d’Amendis. Selon un responsable d’agence, les clients ont rapidement opté pour cette formule et ce, sans la moindre communication à ce sujet. Les boîtes sont, actuellement, pleinement opérationnelles et préfigurent ce que sera désormais la gestion clientèle chez Amendis. Mais le plus gros projet, c’est la mise en place d’un nouveau logiciel de gestion de la clientèle. L’idée, en gestation depuis bientôt deux années, permettra de révolutionner la manière de gérer les comptes des clients. “Le logiciel est fin prêt, il a déjà été testé au niveau de deux agences”, note De Rochambeau. Il restera à les généraliser sur le reste du réseau des agences Amendis à Tanger et Tétouan. L’installation de ce logiciel permettra de flexibiliser la gestion du compte, non seulement côté Amendis, mais aussi côté client. Il sera possible de payer ses factures dans n’importe quelle agence de la ville. Les habitants de Tétouan pourront aussi payer leurs factures à Tanger et vice versa. De même, un large mouvement de contrôle et de changement des compteurs d’électricité sera lancé sur les deux prochaines années. Il est notamment question de remplacer plus de 70.000 compteurs. Amendis compte aussi améliorer les conditions de relevage des consommations. Déjà à Tanger, les relevés d’eau et d’électricité se font tous les deux mois. Concernant la consommation, celle-ci est divisée en deux et c’est une moyenne des deux derniers mois qui est facturée au client. L’objectif de la démarche est de gérer au mieux l’équipe des releveurs. Pour travailler normalement, il faudrait doubler l’équipe des releveurs, ce qui n’est pas sans engendrer des frais supplémentaires. Cette formule qui permet de diviser les frais de consommation n’est pas toujours comprise par le consommateur. Par exemple, pendant le mois d’août, la consommation creuse de certains ménages à cause des vacances se retrouve égale à celle du mois de juillet, d’où les nombreux quiproquos avec les services clientèle du gestionnaire délégué.


    Veolia à Fahs-Anjra

    L’agence Tanger-Med vient de lancer un appel d’offres pour la délégation des services d’eau, électricité et assainissement dans le périmètre de sa juridiction, Fahs-Anjra. Selon De Rochambeau, ce marché n’intéresse pas Amendis qui n’a pas la possibilité légale d’y répondre. Mais ceci n’empêche pas la maison mère, Veolia, d’être intéressée par le projet. Mais pour l’heure, la multinationale française n’a pas encore réagi officiellement.De notre correspondant, Ali ABJIOU

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc