×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Affaires

Tanger: Des BD pour protéger l’environnement

Par L'Economiste | Edition N°:2401 Le 15/11/2006 | Partager

. Un projet d’école lancé par le ministère de l’Education, Amendis et l’Unicef. La lutte contre l’abandon scolaire également au programmeSensibilisation à l’hygiène et à l’environnement sont les principaux thèmes de la semaine organisée par le ministère de l’Education à Tanger en collaboration avec Amendis, la fondation Veolia et l’Unicef. La semaine clôture une série d’actions menées depuis plusieurs mois. L’objectif aussi est la lutte contre l’abandon scolaire. Des mesures ont été prises dans ce sens. Mesures qui ont commencé par l’installation de sanitaires dans une trentaine d’écoles primaires de la région de Tanger. Selon Amendis, en charge du volet infrastructures, cette opération profite à plus de 30.000 élèves des écoles de la périphérie de la ville. Il s’agit surtout de retenir les filles à l’école et souvent les parents refusent de les scolariser à cause du manque de toilettes. La question de l’hygiène est donc un élément déterminant en matière de lutte contre l’abandon scolaire. L’enveloppe allouée à ces programmes est de 5 millions de DH. Une enveloppe financée par Amendis et la Fondation Veolia Environnement. D’ailleurs, cette dernière vient de signer une convention dans ce sens avec l’Unicef. Ainsi ce sont plus de 315.000 euros, l’équivalent de près de 3,45 millions de DH qui seront alloués à la poursuite de ce projet démarré en 2003. Cet argent permettra dans un premier temps d’améliorer l’hygiène et d’installer les réseaux d’eau et d’électricité dans les écoles. Le projet inclut aussi un cycle de sensibilisation à la question de l’hygiène. Ce dernier est organisé avec le partenariat du ministère de la Santé et diverses associations de quartier. Il inclut des sorties-découverte sur la problématique de l’assainissement liquide et solide ainsi que la formation des enseignants à l’environnement. Il comprend aussi la mise en place d’une bande dessinée sur la thématique de la protection de l’environnement, dans laquelle des écoliers sont au cœur de l’aventure. Cette BD réalisée avec le soutien de l’Unicef et des membres associatifs locaux devrait servir d’instrument de sensibilisation aux effets néfastes de la pollution sur l’environnement immédiat des enfants-écoliers. Des actions de jardinage et de sensibilisation à l’hygiène des mains sont également au programme. D’autres actions pédagogiques telles que le théâtre et le dessin permettront aux écoliers de découvrir l’environnement sous un nouvel angle.


Abandon scolaire, encore!

Si des avancées ont été faites au niveau de la scolarisation - le taux est passé de 69 à 92%- ces dix dernières années, l’abandon scolaire reste une plaie qui mine tous les efforts. Selon des chiffres fournis par l’Unicef, sur neuf établissements, ce sont pas moins de 589 enfants qui ont quitté les bancs de l’école. Dans le quartier de Bni Makada qui concentre l’essentiel des écoles concernées par ce programme, le taux d’abandon scolaire a connu une réduction drastique. Sur six écoles qui présentaient un taux d’abandon de 5,11% par an en 2000, il est retombé en juin 2004 à 0,84%. Le taux moyen reste en deça des 2% pour l’ensemble des écoles participant au programme.De notre correspondant, Ali ABJIOU

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc