×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Agadir: Nouveaux masters à l’université Ibn Zohr

Par L'Economiste | Edition N°:2401 Le 15/11/2006 | Partager

. Génie agroalimentaire, métiers du conseil, culture amazigh… au programme . Démarrage de la faculté de droit et d’une faculté pluridisciplinaire à Ouarzazate L’université Ibn Zohr s’adapte aux spécificités économiques de la région d’Agadir. La rentrée 2006-2007 a été marquée par l’ouverture de nouvelles filières de masters et de masters spécialisés. Pour les premiers, il s’agit notamment d’une formation en économie et gestion des organisations, implantée à la faculté des Sciences économiques. La faculté des Sciences offre pour sa part quatre nouveaux masters à travers la mise en place des filières matériaux et systèmes, mathématiques et applications, valorisation et protection des ressources biologiques ainsi qu’environnement et santé. L’établissement a ouvert également un master spécialisé en réseaux et systèmes. Du côté de la faculté des Sciences humaines c’est une spécialité en langue et culture amazighes qui est proposée. Quant à l’Ecole nationale des sciences appliquées (ENSA), elle abrite désormais une formation supérieure en ingénierie des procédés et de l’énergie. Sur le plan formation de pointe, l’établissement propose deux masters spécialisés en génie agroalimentaire et en ingénierie de la décision et des affaires. L’école nationale de commerce et de gestion (ENCG) n’est pas en reste dans ce programme de formation. Elle offre un master spécialisé dans les métiers du consulting et l’encadrement supérieur. Selon Abdelfadil Bennani, président de l’Université Ibn Zohr, la mise en place de ces troisièmes cycles s’est faite sans budget supplémentaire pour l’université. Ce sont trois millions de DH pris sur le budget d’investissement de l’université qui ont été alloués pour l’ouverture de ces filières. Elles ne sont pas la seule nouveauté qui marque cette rentrée. La filière droit est désormais ouverte. Les étudiants de l’établissement qui ont déjà démarré les cours, devraient inaugurer très bientôt la nouvelle infrastructure dédiée à l’établissement. Le projet a nécessité une enveloppe de 120 millions de DH. Cette faculté tant attendue dans la région qui vient de démarrer avec un centre d’économie va permettre de décongestionner les autres facultés d’Ibn Zohr et notamment celle des Sciences humaines. A noter que l’université compte aujourd’hui plus de 26.000 étudiants. Dans un souci de proximité également et une meilleure répartition géographique des étudiants, la ville de Ouarzazate abrite désormais depuis cette rentrée une faculté pluridisciplinaire. En raison de la vocation et des spécificités de la cité, elle offre notamment deux filières spécialisées dans les métiers du cinéma. Une première dans l’enseignement public marocain. Pour la mettre en place, Abdelfadil Bennani a fait appel à la collaboration de l’université Bordeaux III et l’université Sorbonne nouvelle Paris III . De notre correspondante, Malika ALAMI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc