×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Affaires

Rotary club El Fida sauve la vie d’un bébé

Par L'Economiste | Edition N°:2401 Le 15/11/2006 | Partager

. L’enfant a subi une opération du cœur à MonacoLe petit Soulaymane Boras, trisomique, est né avec une malformation cardiaque. Un handicap qui menaçait, dès les premiers jours, sa vie. Ses parents, démunis, n’avaient pas les moyens de faire quelque chose pour lui. Mais sa maman, Nezha, était déterminée à sauver son fils. Elle a frappé à toutes les portes. Ses efforts ont porté leurs fruits. Le Rotary club El Fida lui a offert chaleureusement son aide. Aussitôt contacté, le club met à profit son vaste réseau. Dès la mi-août, la présidente du club, Saâdiya Lamghari, et l’ensemble des membres se sont mobilisés pour sauver Soulaymane, âgé de 18 mois. Les démarches ont été effectuées afin d’hospitaliser et d’opérer le bébé en France. Challenge réussi grâce au soutient du club, de ses membres et des bienfaiteurs. «Le Pr. François Bourlon, du centre cardio-thoracique de Monaco, à qui j’ai expliqué le cas de Soulaymane par téléphone a été très sensible et m’a donné immédiatement son accord de principe pour l’intervention chirurgicale», explique Saâdiya Lamghari. Restait à trouver une famille d’accueil pour l’enfant et sa mère. Un couple de Français s’est proposé de les héberger tous les deux. Une fois arrivé au centre de Monaco, le bébé a été pris en charge et «l’opération s’est très bien passée. A noter qu’un chirurgien américain, le Pr. Quaegbeurg, a participé à l’opération», souligne Lamghari. Une opération qui coûte vers les 120.000 DH au Maroc.« Nous nous sommes donc occupé de l’enfant Soulaymane Bouras, patient porteur d’un canal atrio-ventriculaire complet qui avait bénéficié d’un cerclage de l’artère pulmonaire préalable», explique le Dr. Burlon. Et d’ajouter, «une correction chirurgicale a été effectuée par le Pr. Quaegbeurg avec un bon résultat initial». En ce qui concerne le suivi médical de l’enfant au Maroc, ce dernier sera assuré par le Rotary club El Fida qui prend en charge tous les soins post-opératoires. Ali JAFRY

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc