×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Tanger: Chute de 10% des nuitées touristiques

Par L'Economiste | Edition N°:1872 Le 11/10/2004 | Partager

. Le mois d’août particulièrement mitigé . Les nationaux n’ont pas maintenu la croissance enregistrée l’année dernièreC’est un mois d’août assez chaotique que vient de connaître l’industrie hôtelière de la ville. Les nuitées, véritable indicateur de la production hôtelière, ont enregistré une régression de 10% par rapport à la même période de 2003, selon la délégation du tourisme de Tanger. Une évolution à contre-courant de la performance nationale qui se place sur une avancée de près de 14%. Les 2 et 5 étoiles ont été les plus touchés avec respectivement 62 et 23% de baisse. Derrière cette chute, on retrouve le marché national, premier pourvoyeur de visiteurs de la ville. Les nuitées des nationaux ont connu une chute de près de 12% passant de 85.000 à 74.500 visiteurs environ. Une différence conséquente qui n’a pas manqué de se faire ressentir. Selon les professionnels, le marché national est difficile à cerner et ce type d’évolutions est dur à expliquer. Parmi les principales causes, estiment les professionnels, l’absence de formules d’hébergement adaptées aux goûts des Marocains. “Ces derniers continuent, légitimement, à privilégier le studio meublé et faire leur propre cuisine, à une chambre d’hôtel et ce, quel que soit leur niveau de vie”, souligne un directeur d’hôtel. D’un autre côté, il y a lieu de noter qu’il aurait été difficile pour Tanger de faire mieux qu’en 2003. Déjà, en ce qui concerne les nationaux, Tanger avait réussi une spectaculaire avancée de près de 23% par rapport à 2002. Par conséquent, la “performance” actuelle est de 8% supérieure à celle de 2002. En ce qui concerne les marchés étrangers, la tendance est partagée. Si certains, comme l’Espagne qui occupe la première position avec 13.861 nuitées, ont connu une légère avancée de 4%, d’autres, tel le marché du Royaume-Uni, ont été en chute de 17%. Pour juillet, la tendance croissante s’était confirmée avec une hausse de 6%, les nationaux ayant permis une évolution de 7%. Le marché espagnol a enregistré un intéressant score de 25% d’augmentation, confirmant les opinions qui prédisaient un effet minime des attentats de Madrid sur le nombre de visiteurs ibères.En ce qui concerne le cumul de l’année, la bonne évolution au cours du premier semestre des nuitées a permis de sauver les meubles. Les nuitées affichent entre janvier et août de cette année une évolution de 7%. Les nationaux, même s’ils affichent un modeste 5%, continuent à occuper la première position avec 60% du total des arrivées. L’Espagne est, d’un autre côté, le marché le plus dynamique avec une évolution cumulée de 24% par rapport à la même période de l’année dernière. De notre correspondant, Ali ABJIOU

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc