×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Six plages non conformes à la baignade

Par L'Economiste | Edition N°:1555 Le 07/07/2003 | Partager

. Tanger Principale, Asilah (petite plage), Larache(Alquaous), Mohammédia Principale, Aïn Sebaâ de Casablanca et Sidi Ifni. Un label «Pavillon bleu« sera lancé en 2004. Six plages sont candidates pour adhérer au label Sur un total de 79 plages soumises au contrôle, 6 sont déclarées non conformes à la baignade. Il s'agit des plages de Tanger Principale, Asilah (petite plage), Larache (Alquaous), Mohammédia Principale, Aïn Sebaâ de Casablanca et Sidi Ifni. Le rapport présenté vendredi dernier à Rabat enregistre néanmoins une amélioration de la qualité des eaux de baignade dans 22 plages cette année par rapport à l'année précédente. Ainsi, 16 plages sont-elles passées de la catégorie B de qualité moyenne à la catégorie A de bonne qualité et 6 sont passées de C momentanément polluées à B. Selon le rapport, la comparaison interannuelle de la conformité des eaux de baignade entre 2001/2002 et cette année montre en effet une nette amélioration de la qualité des eaux de baignade. Le pourcentage des plages conformes «A et B« est passé de 72,28 à 86,6%. Un pourcentage à prendre néanmoins avec pondération. Car le nombre des plages soumises au contrôle a sensiblement augmenté passant de 18 en 1993 à 79 cette année. Les points contrôlés sont passés également de 36 à 412, tandis que les échantillons prélevés sont passés de moins 400 à 2.120 aujourd'hui. Ces résultats sont le fruit des efforts conjoints du ministère de l'Equipement et du Transport et du secrétariat d'Etat chargé de l'Environnement. Malheureusement, ces efforts ne sont pas relayés par les communes. Celles qui ont sur leur territoire des plages non conformes à la baignade, depuis plusieurs années, ne se donnent pas la peine de mettre un panneau d'indication pour avertir les estivants des risques liés à la baignade dans ces eaux polluées. Les nuisances occasionnées par différents rejets peuvent causer des atteintes sérieuses à la santé des baigneurs, qui risquent de contracter en effet différentes maladies ou infections. Par ailleurs, indique le rapport, la baignade dans des plages insalubres peut être à l'origine d'autres maladies graves, quoique rares, comme la leptospirose, l'hépatite infectieuse et la fièvre typhoïde. Sans oublier les déchets déposés sur le sable (verre, boîtes de conserve…) qui peuvent être à l'origine de blessures plus au moins graves, surtout pour les enfants en bas âge.Cette année, la Fondation Mohammed VI pour la protection de l'environnement, sous la présidence de Son Altesse Royale la Princesse Lalla Hasna, envisage de lancer pour la saison 2004, une campagne appelant les communes à adhérer au label «Pavillon Bleu«. Ce label, délivré par la Fondation, constitue une reconnaissance internationale de la qualité environnementale du site balnéaire. Les plages désirant se porter candidates à ce label doivent remplir les critères de la qualité de l'eau, de l'aménagement et la gestion, de la sécurité et de l'information et l'éducation. Les plages candidates pour l'année 2004 sont celles de Saïdia, Tanger, Essaouira, Haouzia, Aïn Diab et Agadir.


Les sources de pollution

La proximité de certaines plages des sites portuaires, des embouchures d'oued ou de certains émissaires directs les rend vulnérables à la pollution. D'une manière générale, indique le rapport, les points chauds des plages nécessitent des mesures curatives d'urgence et la généralisation des infrastructures de base. Noureddine FASSI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc