×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie

    Services et BTP animent le marché du travail

    Par L'Economiste | Edition N°:2774 Le 12/05/2008 | Partager

    . Ces deux secteurs créent l’essentiel de nouveaux emplois. Le taux de chômage s’établit à 9,6% au premier trimestre. Le secteur agricole a perdu 149.000 emploisLe Maroc, pays agricole? Pas sûr. Le BTP, l’industrie et les services continuent de créer des emplois. L’agriculture, elle s’essouffle et a perdu 149.000 emplois au premier trimestre comparé à la même période de 2007, selon les dernières statistiques du Haut-commissariat au plan (HCP), publiées jeudi 8 mai. Pendant ce temps, l’économie aura créé 325.000 postes d’emplois au cours du premier trimestre dont 152.000 en villes et 173.000 dans les campagnes. La situation dans le monde rural se détériore relativement du fait du recul de l’emploi non rémunéré dont le volume a baissé de 251.000 postes, selon le HCP.Et malgré ceci, le taux de chômage au plan national a reculé de 0,5 point, en passant de 9,6 à 10,1%. La population active au chômage est passée au niveau national à 1,078 million de personnes, soit 55.000 chômeurs en moins par rapport à l’année dernière. Mais cette baisse ne concerne que le milieu urbain puisque les zones rurales ont enregistré 3.000 nouveaux chômeurs. Le taux de chômage est passé de 10,1 contre 9,6% entre les deux périodes. Selon le milieu de résidence, ce taux est passé de 15,9 à 14,7% dans les villes et de 3,9 à 4% dans les campagnes. Le HCP annonce que la baisse du chômage a touché essentiellement les citadins âgés de moins de 35 ans, où le taux de chômage est passé de 25,4 à 23,7%. Les jeunes ruraux sont toujours exclus des programmes du développement, 9,1% sont au chômage contre 7,6% au premier trimestre de 2007. A l’inverse, l’emploi non rémunéré a baissé de 251.000 (dont 92% dans les zones rurales). Toujours selon le HCP, la population active est passée, entre les deux périodes à 11,274 millions de personnes. Le taux d’emploi se situe à 46,1% contre 47 l’année dernière. Il a quasiment stagné en milieu urbain (38,6%) et reculé de 1,3 point en milieu rural. Les services sont les plus gros créateurs d’emplois avec 84.000 nouveaux postes. Juste derrière, l’industrie et le BTP arrivent respectivement deuxième et troisième, sur la même période, en créant 52.000 et 81.000 nouveaux emplois. Dans les deux cas, ce sont des secteurs qui connaissent une belle embellie et recrutent en masse. Le BTP est même en situation de pénurie de ressources.A. E. Y.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc