×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie Internationale

Selon le Conseil International des Céréales : La récolte de blé devrait s'améliorer de 4 à 5% en 1996

Par L'Economiste | Edition N°:208 Le 14/12/1995 | Partager

Après deux années de baisse sensible, la production mondiale de blé devrait se redresser en 1996.

Le Conseil International des Céréales (CIC) table ainsi sur une récolte de 550 à 555 millions de tonnes, ce qui correspond à un taux de progression de 4 à 5%. Ces prévisions sont basées sur des conditions météorologiques normales, souligne le CIC.

Cette amélioration est rendue possible, rapporte Les Echos, par la suspension de la politique de limitation des surfaces aux Etats-Unis et la baisse du taux déjà chère dans l'Union Européenne.

L'Organisation anticipe également une hausse des récoltes au Canada, en Inde, en Chine, dans les Balkans, en Russie, au Kazakhstan et en Ukraine.

Pour la saison en cours, de juillet 1995 à juin 1996, et en raison des accroissements attendus en Australie, en Inde et au Pakistan, le CIC a revu en hausse ses estimations de production de blé.

Au lieu des 526 millions de tonnes prévues initialement, l'Organisation table en effet sur une récolte de 529 millions de tonnes. Elle a en outre révisé en baisse l'estimation des stocks mondiaux, à 90 millions de tonnes, soit 30% de moins qu'il y a trois ans. Il s'agit également du plus faible stock jamais constitué depuis vingt ans.

Malgré le niveau très élevé des prix, la consommation reste importante. Cette année, elle devrait s'établir à 542 millions de tonnes. L'accroissement de la consommation s'explique entre autres par la poussée démographique et le changement dans les habitudes alimentaires asiatiques.

Une étude du Département de l'Agriculture américain estime que "cette région a le potentiel de devenir la première force d'importation du marché des céréales".

Pour les céréales secondaires, l'Organisation s'attend à une production de 799 millions et à une demande de 825 millions, le stock mondial devant s'élever à 89 millions, contre 115 la campagne précédente.

Synthèses réalisées par Hakima EL MARIKY

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc