×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Résultats ONA
D'autres «champions nationaux» en projet

Par L'Economiste | Edition N°:1735 Le 29/03/2004 | Partager

. Le groupe veut généraliser l'exemple «BCM/Wafa»Le groupe ONA se porte bien. «En dépit d'un contexte mondial marqué par le marasme économique, les résultats du groupe sont encourageants», affirme Bassim Jaï El Hokaimi, PDG du groupe ONA (voir article précédent). Selon la direction du holding, ces résultats seront certainement confirmés par les bonnes perspectives prévues pour les prochaines années. D'ailleurs, le groupe envisage de créer des «champions nationaux» en matière d'investissements. «Des regroupements sont à prévoir entre les différentes sociétés du holding. Ces rapprochements ont pour objectifs de créer 5 à 10 grands opérateurs qui soient compétitifs répondant aux ambitions régionales, surtout dans un contexte de globalisation», soutient El Hokaimi. Ainsi, poursuit-il, ces regroupements doivent être constitués sur la base d'un actionnariat de référence, solide et qui n'en soit pas moins marocain. Il faut ensuite que les perspectives de synergies soient favorables et surtout visibles. Pour étayer ses propos, le PDG cite l'exemple de la très médiatisée prise de pouvoir de Wafa groupe par BCM. Une stratégie qui, rappelons le, intègre la vision du PDG qui s'était retiré en 2003 de la présidence des filiales, cédant ainsi la place aux directeurs généraux (www.leconomiste.com). L'idée étant de rendre une autonomie d'action aux entreprises pour qu'elles poursuivent leur expansion, valorisent leurs propres gisements de croissance et envisagent des rapprochements. En contrepartie, les fonctions de contrôle financier et d'audit seront renforcées. En dépit de la hausse des résultats financiers globaux du groupe, les chiffres d'affaires 2003 des différentes filiales de l'ONA ont été mitigés. Il en est ainsi des mines (Managem) et de la pêche hauturière (Marona) qui ont connu une baisse dans leur chiffre d'affaires (CA) par rapport à 2002 de 4,2 et 32,4% respectivement. «La forte dévaluation du CA de Marona est essentiellement due au prolongement de la période du repos biologique. Mais aussi à cause d'une année 2002 exceptionnelle en matière de pêche hauturière», explique la direction du groupe. La distribution (Marjane et Acima) ainsi que l'agroalimentaire (centrale laitière), ont en revanche, eu une bonne année 2003, enregistrant respectivement +8,6 et +6,7%. Il en est de même pour le portefeuille concernant les autres métiers du groupe dont le CA a augmenté de 6% par rapport à 2002. Côté perspectives, le holding projette de concentrer davantage ses activités sur deux secteurs. Le tourisme et les Technologies d'informations (TI). Naoufal BELGHAZI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc