×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    Rénova: Le deuxième Salon de la rénovation victime de la conjoncture

    Par L'Economiste | Edition N°:55 Le 26/11/1992 | Partager

    La deuxième édition du Salon Rénova s'est tenue dans une mauvaise conjoncture. Parce que c'est un salon d'exposition vente de matériel d'occasion, le manque de moyens de financements a entraîné "l'échec" de ce Salon.

    Moins de visiteurs, peu de ventes pour la deuxième édition du Salon du Matériel d'Occasion, "Rénova". A défaut de données chiffrées comparatives, les professionnels remarquent une réduction du nombre des exposants par rapport à l'année dernière. Aussi, en comparaison à l'année passée, les jeunes promoteurs sont moins présents. "La vague de création d'entreprises est peut-être passée", explique une responsable de stand.
    Les dirigeants d'une société marocaine de vente de matériel de travaux publics rénové déclare, quatre heures avant la fermeture du Salon: "nous n'avons rien vendu jusqu'à présent". Depuis six mois, l'entreprise n'a commercialisé aucune unité. A défaut de vendre, elle loue actuellement le matériel pour survivre. "Nous avons pensé qu'en exposant, nous dynamiserions notre activité. Les résultats de notre exposition ont été négatifs".

    Matériel de travaux publics: boudé

    La majorité des exposants, en particulier les professionnels du matériel de travaux publics, n'étaient pas satisfaits des premiers résultats du Salon. Bex Matériel, entreprise française du matériel de travaux publics rénové suivant un programme d'heures travaillées de la machine déplore l'absence de visiteurs-"grands industriels".
    Les exposants de matériel mécanique, textile, imprimerie sont plus ou moins satisfaits. L'entreprise Simotel spécialisée dans le matériel de décolletage mécanique estime les premiers contacts intéressants. Mais elle reste hésitante aux suites à ces contacts. CDMO France a vendu ses six machines fraiseuses-perceuses exposées. "Cependant, nous avons vendu à un très bon prix, afin d'éviter de ramener le matériel et pour pouvoir couvrir les frais d'exposition quelque peu élevés", précisent les responsables du stand.
    La société 2EAE, installée en France, n'a exposé que des photos de ses machines-outils à défaut de son matériel bloqué à la Douane de Tanger. En effet, "le matériel n'arrivant au poste de Douane que le week-end, les procédures douanières n'ont pas pu être effectuées", précisent les exposants. Toutefois, les visiteurs ont été intéressés par un camion de travaux publics rénové présenté en photos. La société compte l'exporter prochainement sur le Maroc.
    Entretiens Services Imprimerie propose du matériel rénové. La société se charge de la maintenance et de la formation des techniciens aux nouveaux modèles. Elle offre également une garantie de six mois. Quelques unités de matériel exposées ont été vendues. Cependant, les responsables regrettent le fait qu'ils n'ont même pas pu se connecter à un courant électrique afin de démontrer les caractéristiques de leurs machines.

    Ouverture de bureaux de représentation

    Les exposants disposent, généralement, d'un bureau de représentation au Maroc qui assure la maintenance et le service après vente. Ces bureaux se chargent, également, de rénover le matériel d'occasion local, lorsque sa rénovation n'exige pas une haute technicité. Cependant, le matériel rénové à l'extérieur n'est importé que sur commande afin de permettre à l'investisseur de bénéficier de l'exonération des Droits de Douane.
    Plusieurs autres exposants, qui ne disposent pas jusqu'à présent d'un bureau de représentation local, ont décidé de l'installer à l'occasion du Salon. Il s'agit, entre autres, d'Entretien Services Imprimerie, Simotem et de la société SBME. Cette dernière commercialise du matériel de travaux publics compact.
    La société ISMO est dorénavant représentée par "IMCI" située au Busnes Center de la Foire Internationale de Casablanca et organisatrice de cette deuxième édition "Rénova". La société propose une vingtaine de projets clé en main, une unité de bonneterie complète, une autre de fabrication de briques ou une machine à tisser les canisses...

    L. T.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc