×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Région Nador: Le premier avion atterrira le 11 août

De notre correspondante, Ilham BERRADA

Par L'Economiste | Edition N°:524 Le 08/06/1999 | Partager

· 11 vols de et vers l'Europe sont programmés
· Taouima, ville nouvelle, est presque prête
· La vente des lots de Taouima aide au financement de l'aéroport


"Que l'avion atterrisse cet été est l'unique manière de redonner confiance aux habitants de Nador", a affirmé M. Mohamed El Biaz, directeur général de l'ONDA, lors de la visite du chantier de l'aéroport de Nador, le vendredi 4 juin 1999.
En effet, l'état d'avancement des travaux montre que les délais seront respectés. La piste de l'aéroport est prête à recevoir des avions. Les trois kilomètres de longueur et les 60 mètres de largeur sont réalisés et le rythme avec lequel a été réalisée cette piste équivaut à l'exécution de 33 km d'autoroute en trois mois. C'est en effet trois équipes, fonctionnant à tour de rôle, qui travaillent sur le chantier.
De plus, plus de 30% du premier parking pour les avions est achevé. Il sera achevé dans une semaine, puisque réparti sur 20 bandes de 200 mètres chacune, 2 sont réalisés chaque jour. Après avoir terminé le premier parking, les travaux pour le second seront entamés et il sera relié au premier par une bretelle. En fonction du trafic, ils seront ou non, définitivement rattachés. En outre, le trafic prévu pour le lancement de l'aéroport est de 11 vols en provenance de l'Europe. Ces vols ramèneront les Marocains résidant à l'étranger (MRE), vivant en Allemagne, en Hollande, en Belgique, etc.
En effet, M. El Biaz a fait une tournée dans ces pays pour rencontrer les résidents marocains à l'étranger: "L'ONDA n'est pas parti vendre des lots de terrains, mais surtout pour connaître les principales difficultés que rencontrent nos ressortissants et surtout pour leur redonner confiance, parce qu'ils sont nombreux à ne pas croire à l'ouverture de l'aéroport le 1er juillet", a indiqué M. El Biaz.
Avant de se rendre sur le chantier de l'aéroport, MM. El Biaz et Mustapha Mansouri, ministre du Transport, ainsi que l'autorité locale de Nador, ont suivi les réalisations des lots de Taouima, dont la vente servira à financer la construction de l'aéroport.
Cette ville nouvelle fait 120 ha, dont 20% est réservé aux services publics. Répartie en trois tranches, cette ville espère accueillir plus de 60.000 habitants. Elle sera en fait dotée de toutes les infrastructures urbanistiques et architecturales nécessaires: écoles, hôpital, complexe d'animation, un centre administratif,... Quant aux îlots, ils offrent une superficie allant de 5.000 à 50.000 m2, répartis en lots de 100 à 400 m2.
Les parcelles de terrain seront vendues au prix coûtant et serviront au financement de l'aéroport. Ce dernier ainsi que la viabilisation du terrain de Taouima (électricité, assainissement et voirie) coûtent 70 milliards à l'ONDA: 25 milliards pour Taouima, 40 milliards pour le marché et 5 milliards pour l'aéroport. M. El Biaz a affirmé que c'est la vente des parcelles de terrains, dont le prix est 40% moins cher que les prix appliqués dans la ville de Nador, "qui permettra le financement. Et il n'y a pas de raison que l'opération échoue". En effet, si les parcelles ne sont pas vendues comme l'a programmé l'ONDA, qui financera la construction définitive de l'aéroport?


L'ONDA fait découvrir le Maroc dans les aéroports de Paris!


"Tout le monde à la découverte du Maroc" est le thème qu'a annoncé l'ONDA pour son opération espace de communication dans les aéroports de Paris: Charles De Gaulle, Orly-Sud et Orly-Ouest. Les espaces ayant été offerts par les aéroports français, la première manifestation sera lancée le 14 juin prochain. Le but étant de faire découvrir plusieurs facettes du Royaume et pour ce premier rendez-vous, c'est le Ministère de la Culture qui est chargé de l'animation. Les partenaires seront multiples, a indiqué M. El Biaz qui a ajouté que cette manifestation n'entre pas dans le cadre de l'Année du Maroc en France. "Ce n'est qu'une coïncidence", a-t-il précisé. En effet, cette première ("jamais autre pays n'a eu ces espaces pour en faire un lieu de rencontres", a affirmé M. El Biaz) durera jusqu'à la fin de l'année. A partir du 12 juillet, c'est l'aéroport de Charles De Gaulle qui abritera la manifestation. Quant à l'exposition artistique, elle sera lancée sur Orly-Ouest.

I. B.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc