×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Une Charte Internationale de l'Autonomie locale en discussion

De notre correspondante à Agadir, Malika ALAMI

Par L'Economiste | Edition N°:524 Le 08/06/1999 | Partager

· Une première ébauche de la charte décortiquée par les pays arabes
· Le texte final sera présenté à l'assemblée générale des Nations Unies en 2001


C'EST pour se consulter sur le projet de la charte mondiale de l'autonomie locale que de nombreux représentants de pays arabes sont réunis à Agadir depuis le lundi 7 juin. Ils clôtureront leurs activités le 10 juin dans la soirée. Ces réunions organisées par la Communauté Urbaine d'Agadir dans les salons de l'Hôtel Sahara, comptent la participation de plusieurs personnalités. Il s'agit de MM. Mohamed El Yazghi, ministre de l'Aménagement du Territoire, de l'Environnement, de l'Urbanisme et de l'Habitat et de Daniel Biau, directeur exécutif-adjoint du Centre des Nations Unies pour les Etablissements Humains (habitat) (CNUEH).
Cette manifestation, qui inaugure une série de réunions un peu partout dans le monde, la prochaine aura lieu à Santiago et rassemblera les pays d'Amérique latine, va permettre aux représentants des pays arabes d'améliorer la première ébauche de charte internationale et de contribuer à l'élaboration du texte final.
Elaboré conjointement par le CNUEH et la CAMVAL(1), à la suite du Sommet des villes qui s'est tenu à Istanbul en juin 1996, ce projet de charte détermine à travers sept pages les bases d'une bonne décentralisation.
Dans le détail, il énumère le rôle des autorités locales et les conditions de leur désignation. De même, il définit entre autres les obligations et les droits des élus.
A l'issue de toutes les réunions prévues de par le monde, ce document sera remanié par ces deux organisations. Celles-ci lors de sa révision, devront prendre en considération les différentes recommandations énoncées par les différents pays.
"Les situations sont différentes dans chaque pays. Certains sont centralisés, quelques-un décentralisés, d'autres enfin ont adopté le système fédéral. Il faut tenir compte de tous ces éléments pour préparer un texte qui bénéficiera d'un consensus universel", a déclaré à ce sujet M. Biau à L'Economiste lors de ce congrès. De même, il a ajouté que "cette charte devra constituer un cadre internationalement reconnu, souple et adaptable à chaque situation nationale, de manière à contribuer efficacement à l'amélioration des conditions de vie des peuples de tous les continents".
La présentation du texte final aux états membres se fera à la session spéciale de l'assemblée générale des Nations Unies, qui se tiendra en juin 2001. Chaque pays aura alors l'option de ratifier ou non à ce moment-là cette convention internationale.

(1) Coordination des Associations Mondiales des Villes et des Autorités Locales.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc