×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Courrier des Lecteurs

Recul de l'indice du coût de la vie en Novembre : Le groupe alimentaire en baisse de 03%

Par L'Economiste | Edition N°:62 Le 14/01/1993 | Partager

Au cours de Novembre 1992,l'indice du coût de la vie (ICV), calculé sur la base de 210 articles classés en cinq groupes de produits, a atteint 484 points contre 484,6 un mois plus tôt, soit une baisse de 0,1%. A l'exception du groupe alimentaire dont l'indice a reculé, contribuant ainsi à la régression de l'ICV, tous les autres ont marqué une augmentation.

L'indice des produits alimentaires, qui interviennent pour plus de 50% dans les dépenses des ménages, s'est établi à 499,7 points au lieu de 501,2 en Octobre, en baisse de 0,3%. Celle ci est attribuable au recul des sous groupes fruits frais (-4,8%), poissons (-1%), viandes (-1,3%), plantes aromatiques (-1%) et légumes frais (0,7%). L'indice des céréales a grimpé de 0,7% à 416,7 points, les corps gras et les sucres s'étant stabilisés à 344,2 et 324,3 respectivement.

En progression de 0,2%, l'indice du groupe habitation a atteint, en Novembre 1992, 398,7 points. En dehors des sous-groupes "entretien et réparation" et "chauffage-éclairage-eau", dont les indices se sont stabilisés, dans l'ordre, à 636,8 et 479,1 points, les indices des quatre sous groupes restants ont varié à la hausse.

Il en est ainsi du "loyer", du "mobilier-linge de maison "(+3%), des "ustensiles de cuisine" et des "appareils ménagers" (+0,1%). Quant au groupe habillement, son indice s'est élevé à 389 points, soit une augmentation de 0,3% sur Octobre de la même année. Celle-ci résulte des hausses enregistrées par les sous-groupes "Vêtements de dessus" et "linge de corps" (+3% chacun),chaussures (3%), "couvre-tête" et "produits divers" (0,2% chacun).

L'indice du groupe "entretien-hygiène-soins" a évolué dans les mêmes proportions que "l'habillement" (+0,3%), pour atteindre 371,1 points. La hausse de 0,6% de l'indice des soins médicaux, et dans une moindre mesure de celui des services d'entretien (0,1%) sont à l'origine de l'augmentation globale de l'indice en question.

Le groupe "transports-loisirs-divers", enfin, a marqué un accroissement de 0,1% à 577,8 points. Celui-ci s'explique par la hausse qu'ont connue les prix des sous-groupes "transport en commun" (0,4%) et "transports privés" (0,2%). La baisse de 0,1% des dépenses diverses ainsi que la stabilisation des indices de communication, tabacs et cigarettes, biens durables et divertissements à leur niveau d'Octobre ont empêché l'indice qui leur est relatif de voler plus haut.

L'analyse de l'ICV par villes, huit au total, fait ressortir par ailleurs une baisse des indices variant entre 0,5 et 0,1%, à l'exception de Casablanca et Agadir, où ils ont augmenté de 0,1 et 0,3% respectivement, à 490,7 et 513,1 points.

Les indices de Tétouan et Oujda ont affiché le plus important recul, soit 0,5%. Ils sont immédiatement suivis par ceux de Marrakech (-0,4%), Kénitra (-0,2%), Rabat et Fès (-0,1%).

La ville de Kénitra continue d'avoir l'ICV le plus bas (444), les plus élevés étant ceux d'Agadir (513,1), Rabat (502,2) et Marrakech (500,1).

La lecture croisée de l'ICV par groupe de produits et par villes, en outre, révèle que les indices les plus forts correspondent à Marrakech pour l'alimentation, Agadir pour l'habillement, l'entretien-hygiène-soins et transports-loisirs-divers et Rabat pour l'habitation.

Hakima EL MARIKY

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc