×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    eleconomiste

    eleconomiste
    Europe

    Prometheus surveille les mécanismes de l'UE

    Par L'Economiste | Edition N°:253 Le 07/11/1996 | Partager

    «C'est en développant des instruments de réflexion et des éléments d'action efficaces permettant à de simples citoyens d'influencer l'évolution du système communautaire que nous aurons aidé tous les futurs mouvements de citoyens voulant intervenir dans le cadre transnational», explique M. Franck Bianchéri, président de
    Prometheus-Europe. Cette Association, formée en réseau depuis six ans, réunit de jeunes professionnels et bénévoles dont la moyenne d'âge varie entre 25 et 30 ans. M. Bianchéri affirme qu'une seule personne est salariée.
    Les activités de Prometheus-Europe se sont progressivement développées pour s'élargir aux autres pays qui sont en relation avec l'Union Européenne (UE). Ce centre d'intérêt de l'Association s'inscrit dans le cadre de l'analyse des relations qu'entretient l'UE avec l'Europe Centrale, la Méditerranée, l'ex-URSS, l'Amérique Latine...
    «Nous essayons de réfléchir, d'une manière prospective, aux difficultés que ne manquera pas de rencontrer l'UE dans les vingt années à venir», précise M. Bianchéri. Cette action englobe trois domaines d'activités: l'éducation, le fonctionnement du système communautaire (la machine administrative de Bruxelles) et les relations extérieures.
    Le budget de l'Association pour l'année en cours est de l'ordre de 800.000 Ecus. Pour conserver son indépendance, elle diversifie ses sources de financement, constituées à hauteur de 25% de subventions de la Commission de l'UE. 25% proviennent des cotisations des membres, des ventes de rapports et participations aux séminaires. Le troisième quart est financé par le sponsoring des entreprises privées. Quant au reste, il découle de subventions nationales françaises, grecques, belges... M. Bianchéri évalue le coût du congrès sur le partenariat Euro-méditerranéen et la coopération décentralisée, tenu à Marrakech, à 100.000 Ecus, soit environ 1,1 million de DH.
    M. Bianchéri a été président-fondateur de l'Association des Etats Généraux des Etudiants de l'Europe jusqu'en 1989. «C'est à la suite de ce mouvement d'étudiants qu'est née Prometheus-Europe», dit-il. Professionnellement, M. Bianchéri est associé dans une entreprise de conseil dans plusieurs secteurs spécialisés dont l'un est l'évaluation des politiques communautaires. L'origine du nom de l'Association vient d'un mythe grec, Prometheus étant le héros qui est allé voler aux dieux le feu pour le donner aux hommes qui ne le connaissaient pas. Il symbolise le savoir et l'information que l'association vole aux puissants pour la donner aux peuples.

    Mohamed CHAOUI

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc