×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Procter and Gamble prend le contrôle du groupe allemand Wella

Par L'Economiste | Edition N°:1479 Le 19/03/2003 | Partager

. Le géant américain compte lancer une OPA sur le reste du capitalLe groupe américain Procter and Gamble a pris le contrôle du spécialiste allemand des cosmétiques Wella dans le cadre d'un accord qui valorise la société à 6,5 milliards d'euros, a-t-il annoncé mardi. Procter a signé un accord avec les actionnaires familiaux de Wella en vue de leur racheter les 77,6% des droits de vote du groupe qu'ils possèdent, à raison de 92,25 euros par action. Cette part représente 50,7% du capital de Wella. En outre, le géant américain a annoncé qu'il lançait une Offre publique d'achat (OPA) sur le reste du capital du numéro deux mondial des produits capillaires professionnels, derrière le français L'Oréal, comme l'y oblige la législation boursière allemande. Une entreprise qui acquiert au moins 30% du capital d'une autre est en effet tenue de faire une offre aux actionnaires restants. Procter va proposer 92,25 euros pour les actions ordinaires munies de droits de vote et 61,5 euros pour les titres à droit de dividende préférentiel mais non dotés de droits de vote. Pour ces derniers, le groupe de Cincinnati se réserve le droit de les payer par ses propres actions ordinaires. Le prix offert par le géant américain représente pour les actions ordinaires une prime de 22,5% par rapport à la clôture à la Bourse de Francfort lundi soir, et de seulement 0,24% pour les titres préférentiels. L'action Wella contenait déjà une «prime« d'acquisition dans la mesure où la vente du groupe était considérée comme imminente par les analystes. L'OPA elle-même pour Wella s'élève à 5,4 milliards d'euros et Procter va en outre reprendre l'endettement net de 1,1 milliard de la société, ce qui porte «la valeur globale de l'entreprise à 6,5 milliards«, a souligné l'américain. Une somme nettement supérieure à l'offre prêtée par la presse au lessivier allemand Henkel, qui aurait proposé entre 4,5 et 5,3 milliards d'euros pour mettre la main sur Wella. PG mise beaucoup sur cette acquisition. Lui et Wella sont «extraordinairement complémentaires«, selon le PDG du groupe, AG Lafley, le premier étant parmi les leaders mondiaux des produits capillaires de détail tandis que Wella est numéro deux mondial sur le marché des salons de coiffure, avec une part de 22%. Reste désormais à savoir quelle sera l'attitude de la direction du groupe Wella qui a exprimé mardi son mécontentement en affirmant ne pas avoir été impliqué dans les négociations entre les propriétaires et Procter and Gamble. Autre ombre au tableau, qui pourrait compliquer le scénario de reprise: l'autre candidat pressenti au rachat de Wella, Henkel, a annoncé la semaine dernière détenir quelque 7% des parts du groupe, et pourrait ainsi empêcher PG de monter à 100% dans le capital, préviennent les experts.(AFP)

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc