×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Entreprise Internationale

Pour se protéger de l'OPA de Granada : Forte éclate son groupe en deux entités

Par L'Economiste | Edition N°:208 Le 14/12/1995 | Partager

Forte réagit à l'OPA hostile qu'a lancée sur lui, le 22 novembre, le conglomérat britannique Granada. Allant paradoxalement dans le sens des recommandations formulées par son agresseur, le groupe britannique d'hôtellerie et de restauration a commencé à céder des actifs. Le premier week-end du mois, il s'est en effet débarrassé de son magasin de sports londonien Lillywhites en le vendant au distributeur portugais Jeromino Martins. Outre ce magasin, le propriétaire de Méridien n'exclut pas la cession de certains actifs dans la restauration.
Forte a par ailleurs annoncé l'éclatement de son groupe en deux entités: d'une part les hôtels et, de l'autre, les restaurants.

Cette "séparation est une étape logique qui va créer deux sociétés spécialisées avec des perspectives excitantes, présentant des opportunités d'investissements intéressantes", rapporte Les Echos en citant Sir Rocco Forte, le président du groupe.
Les actionnaires détiendront alors une action de chacune des deux entités, est-il précisé.
Pour M. Gerry Robinson, le directeur général de Granada, cette scission "est mal conçue et ressemble à un aveu de faiblesse, face à l'OPA". Elle est même jugée comme une erreur stratégique puisque les activités restaurants et hôtels présentent "d'importantes synergies", estime-t-il.
La protection développée par Forte ne semble pas impressionner outre mesure le conglomérat britannique, dont les intérêts vont des stations-service sur les autoroutes à l'audiovisuel en passant par la restauration et la location de téléviseurs. Ce dernier n'entend pas renoncer à son offre et soutient que "le groupe remplit tous les critères qu'exige sa politique d'acquisition, qu'il opère dans un secteur où il est lui-même déjà implanté et qu'il offre surtout une perspective significative d'amélioration de ses résultats".

Hakima EL MARIKI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc