×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Entreprise Internationale

Virements, prélèvements et effets de commerce : La BFCE certifiée ISO 9002 par le Bureau Veritas

Par L'Economiste | Edition N°:208 Le 14/12/1995 | Partager


Les normes industrielles s'étendent aux banques. "Nous avons plusieurs demandes de certification dans le secteur", affirme le Bureau Veritas Quality International (BVQI) à Paris. La dernière certification en date concerne la BFCE (Banque Française du Commerce Extérieur). En effet, celle-ci vient d'annoncer l'obtention de la certification ISO 9002 pour son service gestion des flux France, qui comprend les virements, les effets de commerce et avis de prélèvement. La banque compte généraliser cette démarche qualité à l'ensemble des processus de traitement de ses opérations en commençant d'abord par le service chèques. Les flux internationaux suivront. Selon Les Echos, il s'agit d'une des premières certifications obtenues en France pour un établissement bancaire, une agence du Crédit Lyonnais ayant déjà été certifiée.
Décerné par le BVQI, ce label de qualité concerne chez la BFCE 50 à 60 millions d'opérations par an. Pour cette banque, qui compte 4.200 clients et qui dispose d'un petit réseau, cette certification constitue un élément majeur de sa stratégie. "Il s'agit pour nous de l'aboutissement d'une démarche qualité initiée il y a deux ans au niveau de la direction générale et qui s'est progressivement généralisée dans le groupe", explique un responsable de la banque. "Nous gagnons des parts de marché grâce notamment à l'amélioration de la qualité", poursuit-il.

Au terme du premier semestre 1995, l'activité services aux entreprises de la BFCE a dégagé un produit net bancaire en hausse de 27% par rapport à celui réalisé au cours de la même période de 1994.
La BFCE n'est plus présente au Maroc. L'été dernier, elle a vendu, pour 360DH l'action, sa participation de 4,62% qu'elle détenait dans le capital de la BMCE, depuis la création de la banque marocaine. Il est à rappeler que cette participation a été rachetée par la RMA du groupe Benjelloun, le chef de file du noyau dur de la BMCE.
"Il n'est pas besoin d'un investissement pour continuer à travailler au Maroc". C'est en ces termes que la BFCE, elle-même privatisable par le Crédit National, avait expliqué à L'Economiste son désengagement. Elle avait en outre indiqué qu'elle attendait l'arrivée du Crédit National avant de définir sa stratégie au Maroc.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc