×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Peugeot et Mitsubishi étudient un rapprochement

Par L'Economiste | Edition N°:3164 Le 07/12/2009 | Partager

. PSA achèterait 30 à 50% du capital de Mitsubishi. Cette alliance engendrerait le 6e géant mondialLe constructeur automobile français PSA Peugeot Citroën et le japonais Mitsubishi ont annoncé en fin de la semaine dernière avoir entamé des discussions pouvant conduire à un «partenariat stratégique«. Et, selon la presse nippone, à une large prise de participation du français dans le japonais. L'alliance entre les deux groupes créerait le sixième constructeur automobile mondial. «PSA confirme avoir débuté des discussions avec Mitsubishi Motors Company pour examiner ensemble les voies possibles d'un élargissement de leurs relations pouvant aller jusqu'à un partenariat stratégique«, selon un communiqué diffusé jeudi par le premier constructeur automobile français.Selon le journal économique japonais Nikkei, PSA s'apprête à prendre le contrôle de 30 à 50% du capital de Mitsubishi Motors, fragilisé par la crise économique et financière. PSA Peugeot Citroën a longtemps été réticent à un rapprochement global avec un autre constructeur, préférant des coopérations techniques ponctuelles.Les deux groupes ont des présences géographiques complémentaires, et PSA pourrait bénéficier de la position de Mitsubishi sur les marchés émergents d'Asie.D'après la presse japonaise, le plan le plus probable est que Mitsubishi émette pour 1,5 à 2,3 milliards d'euros d'actions nouvelles que PSA achèterait, ce qui correspondrait à 30 à 50% des parts du constructeur nippon.Un porte-parole de Mitsubishi a confirmé que les deux groupes discutaient «de projets au bénéfice des deux entreprises«. Le porte-parole du constructeur français a cependant rappelé des déclarations du président du groupe, Philippe Varin, selon lesquelles «des alliances capitalistiques n'étaient pas à exclure«. Il avait ainsi affirmé durant l'été qu'il était «important, voire essentiel, que le groupe renforce significativement sa présence sur les marchés porteurs« des pays émergents.Selon l'analyste Mamoru Kato, expert en industrie automobile au centre de recherche Tokai Tokyo, «Peugeot gagnerait l'expertise de Mitsubishi dans le domaine de l'environnement et d'autres technologies, ainsi que son réseau en Asie«.Rappelons que PSA et Mitsubishi sont déjà partenaires depuis plusieurs années. Ils développent ensemble les véhicules 4x4 Peugeot 4007 et le Citroën C-Crosser, des technologies propres avec les véhicules électriques et une coentreprise en Russie, à Kaluga, selon le communiqué de PSA.Si le rapprochement se concrétisait, il s'agirait de la deuxième grande alliance entre un constructeur français et un japonais. C’était il y a 10 ans entre Renault et Nissan.Synthèse L’Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    pu[email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc