×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Palestine: Remous autour des présidentielles

Par L'Economiste | Edition N°:1898 Le 17/11/2004 | Partager

. Abbas se concerte avec la sécurité et les groupes armés LE chef de l’Organisation de libération de la Palestine (OLP) Mahmoud Abbas a rencontré le 15 novembre à Gaza les représentants des services de sécurité et ceux des 13 principaux groupes armés palestiniens dans la perspective de l’élection présidentielle prévue le 9 janvier.Cette rencontre s’est déroulée au lendemain d’une fusillade à Gaza, sur fond de batailles intestines au sein des services de sécurité, qui avaient tué deux policiers en présence de Abbas.Il s’est entretenu ensuite avec les représentants des principaux mouvements palestiniens, notamment le Hamas, le Jihad islamique, le Front populaire de libération de la Palestine (FPLP) et le Fatah, principale composante de l’OLP, qu’il dirige.Le mouvement radical Hamas a réclamé à cette occasion la tenue d’élections législatives et municipales, outre l’élection présidentielle annoncée pour le 9 janvier.“Nous insistons sur la nécessité d’avoir des élections législatives et municipales, outre l’élection présidentielle” pour désigner un successeur à Yasser Arafat à la tête de l’Autorité palestinienne, a indiqué son porte-parole Sami Abou Zoukhri, après la réunion.En revanche, le mouvement radical Jihad islamique a d’ores et déjà annoncé qu’il boycotterait le scrutin.Des élections générales (présidentielle, législatives et municipales),  reportées à plusieurs reprises, avaient été annoncées pour le printemps 2005, avant le décès de Yasser Arafat à Paris.Les dernières et uniques élections législatives palestiniennes se sont déroulées en janvier 1996, après les accords d’Oslo et la création en 1994 de l’Autorité palestinienne.Par ailleurs, le Premier ministre palestinien Ahmad Qoreï a demandé à la France de lui faire parvenir un rapport médical sur les causes du décès de Yasser Arafat, a annoncé lundi son bureau.Cette demande intervient à la suite de rumeurs persistantes dans l’opinion publique palestinienne et dans le monde arabe sur un éventuel empoisonnement par Israël du leader palestinien, décédé dans un hôpital de la région parisienne.La France a fait savoir dans la soirée que le dossier médical de Yasser Arafat pouvait être transmis à “ses ayants droit” s’ils en faisaient la demande.Synthèse L’Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc