×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Palestine: Le Hamas détrône le Fatah

Par L'Economiste | Edition N°:2202 Le 27/01/2006 | Partager

. Abbas accepte la démission du Premier ministre. … Et demande au mouvement islamiste de former le gouvernement LE mouvement islamique Hamas semblait se diriger, jeudi 26 janvier, vers une victoire fracassante aux législatives palestiniennes, un tremblement de terre politique qui fait voler en éclats l’hégémonie du Fatah. Le Hamas, qui prône la lutte armée et la destruction de l’Etat juif, a affirmé avoir remporté la majorité des 132 sièges du Parlement lors des législatives de mercredi 25 janvier, auxquelles il participait pour la première fois. Des responsables du Fatah ont admis leur défaite après avoir annoncé la veille leur victoire. Deux sondages sortis des urnes avaient aussi crédité le Fatah d’une légère avance sur le Hamas au Conseil législatif. Le leader palestinien Mahmoud Abbas va demander au mouvement Hamas de former le prochain gouvernement, auquel le Fatah ne participera pas, a indiqué le négociateur palestinien en chef, Saëb Ereikat. La présidence de l’Autorité palestinienne avait annoncé que Mahmoud Abbas avait accepté la démission de son Premier ministre, chargeant Ahmad Qoreï d’expédier les affaires courantes jusqu’à la formation d’un nouveau cabinet.Selon le porte-parole du Hamas, Sami Abou Zouhri, la liste du mouvement «Changement et Réforme» a remporté «au moins» 43 sièges dans les circonscriptions et «plus de 50% des suffrages» au niveau des listes, soit un total d’au moins 75 sièges. Sur les 132 députés du CLP, 66 sont en effet élus au scrutin majoritaire uninominal dans les circonscriptions et 66 autres à la proportionnelle par listes. Haniyeh a affirmé que le Hamas avait remporté «au moins 46 sièges» dans les circonscriptions sans fournir de score au niveau des listes. Une source au Hamas a déclaré qu’une décision sur la participation du mouvement au gouvernement devrait être prise «aujourd’hui ou demain» et qu’il y serait «probablement favorable». En Israël, le Premier ministre par intérim, Ehud Olmert, a écarté d’avance mardi soir tout dialogue politique avec un gouvernement palestinien «comptant parmi ses membres le Hamas, une organisation terroriste qui appelle à la destruction d’Israël». Les pays occidentaux ont réservé jeudi un accueil frais à la victoire du Hamas aux législatives palestiniennes, estimant que tout dialogue avec le mouvement radical était conditionné par son rejet de la violence. Le président américain, George Bush, a pour sa part indiqué qu’il refuserait de discuter avec le Hamas.Synthèse L’Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc