×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Oualalou à la Sous-Direction des Impôts de Casablanca

Par L'Economiste | Edition N°:625 Le 27/10/1999 | Partager


· M. Oualalou exhorte les fonctionnaires des Impôts à contribuer à améliorer le système fiscal et les rapports entre les citoyens et l'Administration

M. Fathallah Oualalou, ministre de l'Economie et des Finances, s'est rendu au début du mois à Casablanca pour une visite de travail à la Sous-Direction Régionale des Impôts de la Wilaya du Grand Casablanca. Après un exposé introductif du directeur des Impôts, M. Noureddine Bensouda, les responsables régionaux de l'Administration fiscale ont exposé les spécificités de chaque sous-direction préfectorale. M. Oualalou a ensuite insisté sur le rôle que les services fiscaux vont avoir dans la mobilisation des ressources internes au service du développement économique et social du pays, dans un environnement mondial où le démantèlement des barrières tarifaires se traduira par des pertes fiscales certaines.
Pour ce faire, l'Administration doit instaurer avec les contribuables des relations de confiance réciproque. Elle doit développer sa capacité d'écoute, améliorer l'accueil des citoyens et les assister dans leurs démarches administratives et fiscales, l'objectif étant d'asseoir le consentement des citoyens à l'impôt sur la base d'une citoyenneté participative et solidaire et sur le respect mutuel du droit.
L'argentier a également expliqué que l'impôt a un rôle économique d'incitation à l'investissement et de stimulation de la croissance économique. Il a aussi souligné la nécessité de rechercher par le biais de l'impôt une plus grande équité sociale en assurant que ces choix doivent exprimer le meilleur équilibre entre le rôle financier de l'impôt et sa fonction économique et sociale. "Dans cette perspective, une amélioration de notre fiscalité s'impose. Celle-ci doit passer par une plus grande simplification et une meilleure rationalisation du système fiscal en vigueur, en vue d'augmenter sa transparence et sa performance. En même temps, l'Administration doit veiller scrupuleusement au respect des droits et garanties des citoyens", a souligné le ministre des Finances.
Il a ainsi exhorté les responsables de la Direction des Impôts à "se mobiliser sous la conduite éclairée de Sa Majesté le Roi Mohammed VI pour parachever le processus démocratique et construire un Maroc moderne".

Nadia BELKHAYATB.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc