×
  • L'Editorial
  • Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2020 Prix de L'Economiste 2019 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Courrier des Lecteurs

    Nette diminution des investissements industriels en septembre

    Par L'Economiste | Edition N°:52 Le 05/11/1992 | Partager

    Avec 542 millions de Dirhams, l'investissement global au mois de Septembre 92 a diminué de 52% par rapport au mois d'Août, et de 16% par rapport à Septembre 91.Cette diminution n'infirme pas la hausse qu'a connue l'investissement au cours des neuf premiers mois de l'année 92. Ils ont augmenté de 23% par rapport à 1991.Les projets d'investissements du mois de septembre devraient créer un peu plus de 4.000 emplois. Ceci constitue une diminution de 10% par rapport au mois d'Août, et 9% par rapport à Septembre 91.

    D'un autre côté, l'ensemble des 203 dossiers d'investissements qui ont reçu le visa de conformité par le Ministère du Commerce et de l'industrie seront financés de la façon suivante: L'apport privé des investisseurs sera de 52%. Les banques participeront au financement des projets à hauteur de 40%. Les crédits fournisseurs pour les 73 créations et les 130 extensions prévues seront de 2%. L'achat de matériel en leasing totalisera 6% dans la part des projets d'investissement.

    Concernant les promoteurs, 70% d'entre eux sont des promoteurs privés marocains. L'Etat, lui, participe à hauteur de 6% dans l'ensemble des projets. Il convient de signaler que l'évolution de l'investissement public cumulé au cours des neuf premiers mois fait ressortir une augmentation de 270% par rapport à la même période de l'année écoulée.

    Les promoteurs étrangers, avec 24% du total du mois de Septembre participent, quant à eux, à un peu moins du quart des projets à réaliser.La France avec 44 millions de Dirhams vient en tête, suivie de la Suisse et du Luxembourg.Sur l'année, l'investissement étranger a augmenté de 44% au cours des neuf premiers mois. Il a atteint 1,574 milliards de DH.

    L'analyse par région fait ressortir que la Wilaya du Grand Casablanca arrive en tête avec 23% des investissements totaux et 39% des emplois créés. La province de Settat occupe la deuxième place avec 45 millions de DH d'investissements et 5% des emplois créés.C'est le même classement qui apparaît pour l'investissement des petites et moyennes entreprises. Ces dernières représentent pratiquement la moitié du nombre des dossiers d'investissement. Les PMI permettront la création de 1.968 emplois.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc