×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Politique

Ministres candidats aux élections communales

Par L'Economiste | Edition N°:1584 Le 19/08/2003 | Partager

Douze membres du gouvernement se présentent aux communales du 12 septembre prochain. Pour nombre d'entre eux, c'est une première expérience (voir notre édition du 18 août). Siéger dans un conseil communal, c'est théoriquement se rapprocher du citoyen. S'ils sont élus, il ne restera plus à nos ministres, qui se revendiquent de la politique de proximité, qu'à passer aux travaux pratiques.. Najima Rhozali Tay Tay (RNI) à AgadirL'actuelle secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Education nationale et de la Jeunesse, chargée de l'Alphabétisme et de l'Education non formelle, Najima Rhozali Tay Tay , entrera en compétition pour les prochaines élections communales. Militante du RNI, Tay Tay se présentera à Agadir. Née le 15 novembre 1960 à Zellidja Boubeker (Oujda), elle est docteur depuis 1991 en ethno-sémiotique de la Sorbonne. Tay Tay est professeur chercheur à la Faculté des lettres et des sciences humaines de l'Université Ibn Zohr d'Agadir, option éthno-sémiotique, littérature orale, traditions et savoir-vivre marocains. Elle est également directeur de recherche doctorale à l'Université Charles de Gaulle-Lille et à l'Université Ibn Zohr à Agadir. Auteur en critique littéraire, Tay Tay est également membre du comité de rédaction de la revue éducative du monde arabe “Les choses à l'envers”. La secrétaire d'Etat assure plusieurs cours à l'université, dont la culture populaire marocaine, la culture arabe, oralité et traditions dans le sud marocain et sémiotique et analyse du discours oral. Elle est aussi membre proposé à la rencontre internationale des folkloristes en Finlande qui se déroulera en 2004. Directrice du Festival international du conte, directrice du groupe de recherche sur l'oralité, Tay Tay a été nommée par Unimed Rome, expert de la culture immatérielle au niveau méditerranéen.. Rachid Talbi El Alami (RNI) à Tétouan Rachid Talbi El Alami, ministre de l'Industrie, du Commerce et des Télécommunications, est né en 1958. Titulaire d'un doctorat en gestion et finance (option finances locales) à l'Université de New York aux Etats-Unis, El Alami avait accompli ses études universitaires à Rabat. Expert international en décentralisation et système financier local auprès des agences et banques donatrices, il a créé et géré des sociétés d'investissement à Casablanca et Tétouan. Il a été élu en 1992 membre puis vice-président de la Commune urbaine de Sid El Mandri à Tétouan. Il avait assuré les fonctions de membre de la communauté urbaine de Tétouan et la présidence de la Commission des finances et du budget au sein de la commune et de la communauté. Il est depuis 1992 membre de la Chambre de Commerce, d'Industrie et des Services de Tétouan et depuis 1997, membre de l'assemblée provinciale de Tétouan. Il a par ailleurs contribué à la réalisation de plusieurs études et présenté des services au profit des collectivités locales pour le renforcement de leurs capacités de gestion de la chose locale, au niveau national en particulier et au profit d'un ensemble de pays africains en général. El Alami a été élu durant le troisième Congrès national du RNI, tenu en 2001, membre de la Commission centrale du parti et occupe depuis 1996 la fonction de coordonnateur du même parti dans la province de Tétouan.. Nabil Benabdallah (PPS) à Rabat Nabil Benabdallah, actuel ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, est né le 3 juin 1959 à Rabat. Lauréat de l'Institut national des langues et civilisations orientales (INALCO) à Paris en 1985, il entame ses activités politiques dans les années 70. De 1977 à 1985, il est chargé de diverses responsabilités au Parti du Progrès et du Socialisme (PPS) et à l'Union nationale des étudiants du Maroc, à Paris et en Europe occidentale. En 1988, il occupe le poste du premier secrétaire de la Jeunesse marocaine pour le progrès et le socialisme jusqu'en 1994. Il a été également membre du Conseil national de la jeunesse et de l'avenir (CNJA) depuis 1990. Il est membre du bureau politique du PPS depuis juillet 1995, reconduit en juillet 2001. Benabdallah est aussi interprète-traducteur assermenté agréé par le ministère de la Justice depuis 1987. Ex-directeur des quotidiens Al Bayane et Bayane Al Youm d'octobre 1997 à septembre 2000, il est aussi vice-président de l'Association des traducteurs agréés près les juridictions (ATAJ) depuis octobre 2002. . Mohand Laenser (MP) à BoulemaneMohand Laenser, ministre de l'Agriculture et du Développement rural, entrera en compétition les prochaines élections communales. Le secrétaire général du Mouvement Populaire se présentera à Boulemane. Né en 1942 à Imouzzer Marmoucha, Laenser est diplômé de l'ENAP (cycle supérieur). Il a assumé depuis 1969 plusieurs fonctions au sein du ministère des Postes et Télécommunications. En novembre 1981, il a été nommé par Feu Hassan II à la tête de ce département. Le 30 novembre 1983, il a été nommé ministre des Postes et Télécommunications puis reconduit pour le même poste le 11 avril 1985. Secrétaire général du Mouvement Populaire, il est élu député aux élections législatives directes du 25 juin 1993, de la circonscription de Boulemane (province de Boulemane). Le 12 novembre 1994, Laenser est réélu secrétaire général du Mouvement Populaire. Le 13 juin 1997, il est élu aux élections communales et le 27 septembre 2002, élu député aux élections législatives puis nommé par SM le Roi Mohammed VI ministre de l'Agriculture et du Développement rural. . M'hammed Lkhalifa (PI) à Marrakech Né en 1939 à Marrakech, M'hammed Lkhalifa, ministre de l'Artisanat et de l'Economie sociale, a un parcours assez riche. Membre du comité exécutif du Parti de l'Istiqlal, Lkhalifa a exercé au barreau de Marrakech depuis 1964. Il devient membre du bureau permanent de l'Union des avocats arabes, après avoir occupé le poste de bâtonnier de Marrakech de 1974 à 1978.Il a été élu président du Conseil municipal de la ville ocre de 1976 à 1984 et fut le premier président d'un conseil municipal à recevoir des mains de Feu Hassan II le Dahir Acharif prévu par la charte communale de 1976. Il porte un intérêt particulier aux études juridiques, historiques, politiques et sociologiques. Membre de la Chambre des Représentants depuis 1977, Lkhalifa a été chef du groupe istiqlalien de l'Unité et de l'Egalitarisme. Il a été décoré par l'ancien président français, François Mitterrand, des insignes de l'ordre national de mérite et reçu une distinction de l'ancien président sénégalais Abdou Diouf. Il a été nommé ministre de la Fonction publique et de la Réforme administrative.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc