×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    Economie

    Meknès veut réduire les rejets polluants

    Par L'Economiste | Edition N°:2848 Le 28/08/2008 | Partager

    . Projet d’une grande station d’épuration des eaux usées . Electricité, assainissement liquide, et branchements sociaux… les secteurs ciblesLe conseil d’administration de la Régie autonome de distribution d’eau et d’électricité de Meknès (Radem) s’est réuni tout récemment pour entériner le plan d’investissement de l’établissement. Dans ce cadre un projet d’envergure sera lancé incessamment et profitera à toute la ville. Il s’agit d’une station d’épuration des eaux usées. Selon ses initiateurs, ce chantier s’inscrit dans le cadre de la première tranche du plan directeur d’assainissement liquide de la ville de Meknès. Programme qui est doté de 500 millions de DH. Une fois réalisée, la station permettra l’abattement du niveau de pollution d’environ 40% en hiver et de 60 à 70% en été. D’où une forte réduction des rejets polluants. Mieux encore, l’eau traitée sera recyclée pour l’irrigation des exploitations agricoles se trouvant en aval de la station. En ce qui concerne l’électricité, le schéma directeur de la Régie a recommandé la création d’un troisième poste de livraison pour sécuriser l’approvisionnement de l’agglomération. D’un coût de 40 millions de DH, ce poste comprend la construction des salles de contrôle, de relais, et de répartition du courant électrique.

    Sécuriser l’électricité
    Ces installations seront fin prêtes sous peu. Leur réalisation s’inscrit dans le cadre du renforcement des infrastructures de base afin d’assurer la mise à niveau de la ville. A ce titre, les membres du conseil d’administration de la Radem se sont félicités des efforts déployés pour l’amélioration de la qualité des services rendus à la clientèle. Après avoir examiné et approuvé les rapports moral et financier de l’exercice 2007, le conseil a débattu d’un point important relatif à l’approvisionnement en eau potable, à court, moyen et long termes. Il en ressort la nécessité d’engager immédiatement des investissements pour faire face à l’accroissement des besoins dû à l’extension des périmètres urbains. Pour ce qui est du recyclage des eaux traitées aux fins d’irrigation, il a été retenu l’élaboration d’une étude de faisabilité avec l’appui de l’USAID. Par ailleurs, le plan d’action 2008 comprend des investissements de l’ordre de 327,97 millions de DH. De ce montant, 88,94 millions seront destinés à la distribution d’électricité, 50,41 à l’eau et 187 à l’assainissement liquide. Le volet social n’est pas en reste. En effet, les engagements pris par la Régie dans le cadre de l’INDH, notamment en matière de généralisation des branchements en eau et assainissement, sont en cours de réalisation. C’est un grand chantier qui prévoit des opérations d’extension de ces réseaux. Ces opérations ont nécessité jusqu’à présent une enveloppe budgétaire globale de 85 millions de DH.De notre correspondant,Youness SAAD ALAMI
    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc