×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Marrakech: Une voie d'issue pour la rocade

Par L'Economiste | Edition N°:1534 Le 06/06/2003 | Partager

. Les travaux de la voie de contournement démarrent avant la fin du mois . La CUM ouvre le bal pour ce projet, qui sera construit par fragments Les premiers travaux de la voie de contournement, la Rocade, devront démarrer avant la fin du mois de juin. C'est ce qu'affirment du moins des responsables de la communauté urbaine de la ville. Il s'agit de la construction d'une voie de contournement de la ville de l'entrée de Marrakech en provenance de Casablanca jusqu'à la sortie sur la route d'Agadir. Une liaison qui devra décongestionner la circulation, éviter le passage notamment des camions (et les risques d'accidents). Initié et décidé il y a maintenant quelques années, le projet a pris du retard à cause d'un problème de financement. Finalement, il va voir le jour avec la construction de quelque 27 kilomètres dont le coût est estimé à 80 millions de DH, pris en charge par la CUM, le ministère de l'Equipement et des entreprises privées, comme l'ONA. Premières concernées par cette voie de contournement, celles-ci ont mis la main à la poche pour justement accélérer les choses. En somme, cette rocade sera finalement construite, mais par fragments. Pas de date exacte pour la fin des travaux qui s'étaleront probablement jusqu'à 2004. Ce sera la communauté urbaine qui donnera le coup d'envoi dans les semaines à venir pour la construction de deux tronçons de près de 5 kilomètres dont les travaux commenceront d'abord avec les points noirs. Il s'agit de la liaison entre la CT à l'entrée de Marrakech et la nationale 7 (route de Safi). L'entrepreneur est en cours de sélection et les travaux seront lancés avant la fin de juin avec des délais de réalisation de 4 mois pour chaque tronçon. Ces 5 kilomètres nécessitent 12 millions de DH financés en propre par la CUM. Laquelle prend en charge également un autre tronçon sur le boulevard Amerchich dans la ville pour 16 millions de DH via un prêt du FEC (fonds d'équipement communal). En principe, le ministère de l'Equipement devra lui aussi démarrer la partie le concernant juste après. Le problème qui persiste est celui des titres fonciers et les négociations avec des propriétaires pour le passage de cette voie sur leurs terres. «Mais, cela ne concerne qu'un seul tronçon, indique-t-on auprès de la CUM. De notre correspondante, Badra BERRISSOULE

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc