×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Culture

Marrakech face à ses bouchons

Par L'Economiste | Edition N°:1835 Le 18/08/2004 | Partager

. Manque de parkings, piétons sur la chaussée, rues étroites…le ras-le-bol des automobilistesC'est une véritable cohue qui s'empare des grands axes et boulevards de Marrakech, notamment le soir. Bruits de klaxons, crissement de freins, piétons qui se faufilent entre les voitures et des fils de véhicules qui finissent par des engueulades malgré la présence des agents de la circulation dépassés parfois par les événements. La circulation est devenue un véritable problème à Marrakech. Tous les Marrakchis et aussi les visiteurs habitués à une ville plus calme, s'en plaignent. Un petit tour vers la place Jamâa El Fna dégoûterait les chauffeurs les plus patients. D'ailleurs, rares sont encore les Marrakchis qui s'y hasardent, à moins d'y être obligés. Les principales rues enregistrent de plus en plus d'accidents. Rien que pour le mois de juillet, plus d'une centaine d'accidents avec 143 blessés uniquement au Guéliz et dans la médina, et plus exactement sur le boulevard Mohammed V qui relie les deux. Pour la première quinzaine d'août, on enregistre déjà 80 accidents avec près de 70 blessés. Jusqu'à maintenant peu de morts (six) mais les blessures sont bien graves. La ville a évolué et grandi avec un parc automobile de plus en plus important. En revanche, ses infrastructures ont peu ou pas changé. Les boulevards et grands axes sont toujours étroits alors que le parc circulant à Marrakech est estimé à plus de 100.000 véhicules. A ceci s'ajoute celui des bicyclettes et motos, le plus grand au Maroc et qui est de 80.000, sans oublier les 148 fiacres (calèches) et quelque 3.000 taxis (petits et grands). Cet été avec le retour des MRE, ce sont encore plus de voitures, et la circulation est loin d'être fluide. Les questions de circulation dans la ville ont fait l'objet de plusieurs réunions au sein d'une commission interdépartementale (sécurité, wilaya, Conseil de la ville…), mais sans grands résultats. «L'on règle à peine ceux concernant les bouchons. Difficile de solutionner l'ensemble des problèmes face aux déficits des infrastructures», commente un responsable de la sécurité. En effet, alors que le parc a évolué, ce n'est pas le cas des parkings, quasiment absents ou loin du centre. Autre insuffisance, les feux de signalisation. «A titre d'exemple, pour le boulevard Mohammed V, une meilleure synchronisation des feux pourrait aider à fluidifier la circulation», insiste-t-on. Autre inconvénient et c'est valable partout ailleurs, c'est le non-respect des passages piétons et qui sont parfois mal placés. C'est le cas du passage aux abords de la place Jamâa El Fna, du côté du consulat français et qui cause des bouchons énormes.


Parkings

Le manque de parkings fait des mécontents parmi les automobilistes, mais pas pour les garagistes. Et oui, beaucoup d'entre eux aux alentours de la place Jamâa El Fna ont transformé leurs garages en parkings. Petits à peine pour 10 voitures, ils acceptent autant de véhicules, sans aucune garantie ni assurances. Il est fréquent que des peintures soient écorchées. Ces parkings emploient au moins 15 personnes à titre de voituriers et qui n'ont pas de permis de conduire, mais déplacent les automobiles d'un coin à l'autre tout au long de la journée. Le stationnement ici même pour 5 minutes coûte 10 DH, malgré les reproches des utilisateurs. De notre correspondante,Badra BERRISSOULE

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc