×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie

    Marrakech: 120 millions de DH pour la gare ferroviaire

    Par L'Economiste | Edition N°:2877 Le 09/10/2008 | Partager

    . Un espace de 25.000 m2 . 4,1 millions de voyageurs attendus en 2010Ce sont 120 millions de DH qui ont été injectés dans la nouvelle gare de Marrakech qui vient d’être mise en service. Un investissement nécessaire, vu que Marrakech est devenue une des capitales majeures, précise Jamel Benkaddour, responsable du projet des nouvelles gares à l’ONCF (Office national des chemins de fer). Implantée à l’angle de deux grandes artères principales de la ville (Av Hassan II et Bd Mohammed VI), la nouvelle gare, jumelée à Marrakech Rail Center, est située au cœur du centre-ville dans le quartier névralgique du Guéliz. Il a fallu 30 mois pour achever ce projet. Son concept de gare futuriste intègre toutefois l’environnement urbanistique de la ville en s’inspirant des portes monumentales de l’ancienne médina de Marrakech. «Nous avons voulu en faire un espace fonctionnel et multiservice et un repère de la ville», indique fièrement Benkaddour.Pour ce projet, l’ONCF a vu grand et pour le long terme dans la construction de cette gare qui devra accueillir le futur TGV qui reliera Marrakech à Casablanca en une heure. L’espace s’étend sur une superficie de 25.000 m2 avec 8 guichets de billetteries et 6 voies de trains, un hall de voyageurs de 1.250 m2, un parking pour 120 voitures appelé à s’agrandir, en plus d’une esplanade de 5.000 m2. Et pour la première fois, l’Office a intégré à une de ses gares un Rail Center. Il s’agit d’une galerie commerciale, abritant plusieurs espaces de shopping, de loisirs et de restauration. Des enseignes comme McDonald, KFC y ont déjà ouvert leurs portes.Statistiques à l’appui, les responsables ferroviaires indiquent que le train demeure le moyen de transport privilégié de milliers de voyageurs marrakchis comme l’illustre l’évolution à deux chiffres du trafic au départ comme à l’arrivée. Ainsi, à Marrakech, le volume des passagers est passé de plus de 1,5 million en 2002 pour atteindre les 2, 8 millions en 2006. Les prévisions, compte tenu de la tendance observée, tablent sur 4,1 millions de voyageurs en 2010 et 6 millions en 2015, d’après les responsables de l’ONCF. Marrakech est actuellement desservie par 18 trains quotidiens qui la relient à l’ensemble des villes du Maroc.Badra BERRISSOULE

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc