×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Entreprises

L'Europe, l'Asie, l'Amérique à portée des Dirhams

Par L'Economiste | Edition N°:22 Le 26/03/1992 | Partager

Le voyageur marocain peut, depuis le 29 Mars 1991, date de publication de la circulaire n° 1562 de l'Office des Changes permettant aux exportateurs de services de bénéficier d'un C.C.P. Ex, achète l'intégralité d'un voyage à l'étranger en Dirhams, au Maroc.
Saisissant cette occasion, les agences de voyages comptent lancer dans les jours à venir des campagnes publicitaires leur permettant d'exploiter ce nouveau créneau en offrant aux clients potentiels une gamme de produits.

LA publication assez récente, de la circulaire de l'Office des changes n° 1562 du 29 Mars 1991 autorise les exportateurs de services à bénéficier d'un compte convertible de promotion des exportations (C.C.P. Ex). Ceux-ci pourront ainsi bénéficier d'une dotation en Dirhams convertibles fixée à 10% des devises qu'ils peuvent rapatrier.
Cette dotation peut servir à régler des frais très diversifiés liés à l'activité professionnelle (3% de la dotation) et à proposer des voyages organisés à leur clientèle marocaine à un moindre coût grâce à la formule des groupes (7% de la dotation).
Les professionnels marocains du voyage peuvent ainsi organiser des voyages pour touristes étrangers et organiser des voyages de groupes pour marocains souhaitant se rendre à l'étranger. "Les voyages restent cependant réservés à une petite partie de la population marocaine à pouvoir d'achat élevé et dépensant moyennement à l'étranger" selon M. Lahbabi, Directeur Général adjoint de Comanav Voyages. Après une année 1991 difficile, c'est un nouvel espoir pour les agences de voyages.

Partout rassuré

Pour le consommateur marocain, les voyages à l'étranger deviennent plus accessibles même pour des destinations très lointaines et onéreuses. D'après les professionnels le coût en devises n'est pas très important puisque le recours aux formules de groupes permet de diminuer le prix de revient des transports. La baisse de coût étant de l'ordre de 30% pour le transport aérien.
Outre le prix groupe moins cher, cette formule possède plusieurs avantages. Ainsi les résidents marocains peuvent acheter l'intégralité du voyage en Dirhams, et bénéficier de l'orientation et de la sécurité offertes par les différentes agences de voyages. Certaines agences de voyages envisagent comme le fait Atlas voyages même d'intégrer une prime d'assurance au prix du voyage en cas de rapatriement forcé comme en cas d'accident. Grâce à leurs antennes, les professionnels du tourisme, offrent une assistance complète pour le touriste qui "se sent plus rassuré du fait qu'il soit suivi même de loin". Dans la majorité des cas, des accompagnateurs sont prévus permettant aux touristes marocains de visiter "les endroits les plus intéressants".
Pour les nouvelles destinations des voyages de repérage sont organisés par les professionnels et ont une durée de 48 à 72 heures.
"Contrairement à ce que l'on pense, le recours aux agences de voyage est plus intéressant, au niveau prix et service offert, que l'ancienne formule où chacun se débrouillait comme il le pouvait".
"La formule groupe est beaucoup plus souple car elle évite le recours à un système de compensation lourd et compliqué".
Sur les 240 agences de voyages environ 20, font de l'"export". Il s'agit d'une "ouverture" permettant aux Marocains de voyager à l'étranger. D'après une étude de marché faite par les agences de voyages, environ 500.000 Marocains seraient susceptibles d'engager des frais de voyage supérieurs à 10.000 Dirhams.
Pour les autres agences de voyages, faisant essentiellement de la billeterie, ce type de prestation ne peut être fourni que sur demande. Le touriste voulant voyager paye son billet au Maroc et sur place il sera obligé de se "débrouiller". Les prestations telles que la réservation de chambre à l'hôtel, les repas en dehors de l'hôtel, les excursions, les visites de musée ... ne seront pas prises en charge par l'agence qui ne réalise pas un tourisme de type réceptif. Pour M. Fouad Lahbabi, Directeur Général Adjoint de Comanav Voyages "il faut inciter toutes les agences à faire de l'import" pour développer ce nouveau créneau et attirer les touristes étrangers au Maroc.

Demande insatisfaite

Quant à M. Alami, Directeur Général d'Atlas Voyages, il affirme que "le créneau touristes marocains à l'étranger devrait connaître un essor considérable dans le cadre de la libéralisation progressive en matière des changes". Actuellement il existerait, selon M. Alami, une demande insatisfaite qui pourrait l'être grâce à une dotation plus importante ("de l'ordre de 20%") et "s'il existait une stratégie unique en matière de promotion du tourisme marocain qui permettrait de diminuer les coûts. Actuellement chacun fait sa propre promotion". Celle-ci est faite auprès des Tours Opérateurs étrangers, des sociétés et agences de voyages étrangères, par la participation aux Foires Internationales du Tourisme et à travers des campagnes publicitaires relevant du marketing de chaque agence de voyages.
Au niveau des produits offerts, pour les touristes marocains désirant se rendre à l'étranger, les gammes sont assez variées. Parmi les différentes agences visitées, il faut signaler le grand choix offert par Wagons - Lits Tourisme, filiale de la Compagnie Internationale Wagons-Lits et du Tourisme qui propose des produits de la SOTAIR, filiale d'air France commercialisés pour la marque Jet Tours. Il s'agit pour M. Patrick Peres, Directeur Général de l'agence, de "vente de forfaits vacances de tours opérateurs français pour la clientèle marocaine".
La particularité de l'agence réside dans le fait que la majorité des voyages se feront de France mais payables en Dirhams. Les tarifs d'acheminement sur la France au départ du Maroc seront proposés à des conditions "avantageuses" par l'agence.
Les prix pratiqués par l'agence sont variables en fonction de la destination et des prestations fournies. L'agence qui prévoit faire en 1992, 200 clients à environ 20.000DH chacun, compte sur le phénomène boule de neige et effet de mode pour toucher une plus grande cible.
Plus limités les voyages organisés par Comanav Voyages pour 1992 comprennent des destinations telles que l'Espagne avec l'exposition universelle de Séville de 1992, des séjours à Estepona et sur la Côte d'Azur en France. Comanav Voyages qui s'intéresse aussi au tourisme pour enfants et jeunes a prévu des destinations telles que Eurodisneyland et le Canada où existe un camp international pour enfants de 7 à 18 ans à environ 30 km de Montréal.
Atlas Voyages qui compte depuis le premier Septembre 1991 un service voyages à l'étranger propose des produits à la carte destinés aux sociétés et des voyages organisés pour touristes marocains.
Pour 1992, les destinations seront l'exposition universelle de Séville, un voyage en Asie (Bali - Bangkok - Singapour et Hong Kong) en Mai, un voyage Casa - New York - Miami - Orlando en Juillet, la Grèce et la Turquie en Août, l'Egypte et le Bresil.
Il est aussi prévu pour les enfants d'organiser un voyage à Eurodisneyland. L'agence commercialisera aussi les produits "Club méditerranée" et le tout payable en Dirhams.

Adil LAZRAK

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc