×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Politique

Lettre ouverte aux «honorables députés»!Par Mohamed M’JID

Par L'Economiste | Edition N°:1656 Le 05/12/2003 | Partager

Personne ne vous a forcés à venir siéger sous la coupole, n’est-ce pas!? Peut-être que votre mission de légiférer vous donne-t-elle une certaine primauté et la notoriété. Elle ne vous autorise pas, en revanche, à vous situer au-dessus des citoyens qui vous ont élus et hissés sur le podium des honneurs et qui vous ont tressé des lauriers. Pourtant, pour beaucoup d’entre vous, vous avez acquis souvent d’une façon quasi illégale, voire frauduleuse, la caution (tazkia) du parti ou de la formation politique avant de briguer le siège au Parlement. Pendant la campagne électorale, plus d’un parmi vous s’est laissé entraîner par les ambitions personnelles et a cédé à la tentation de l’argent pour parvenir à ses fins.J’ajouterais que vous avez recueilli dans des conditions floues des voix, héritage de l’ancien système. Ensuite, vous avez recouru à des marchandages douteux, odieux même pour constituer ou fomenter des groupes parlementaires. Ils sont autant de lobbies qui défendent leurs propres intérêts que de groupes d’influence qui perturbent le jeu démocratique. Tout cela pour consolider une puissance et défendre vos intérêts, souvent en vous abritant derrière l’impunité parlementaire. Sans vergogne et sans pudeur, vous vous prêtez au jeu des flatteries et vous vous enorgueillissez qu’on vous appelle “honorables députés”. Quelle forfanterie! Tout cela ne devrait-il pas être revu et corrigé à l’aune des réalités du Maroc moderne?D’abord, parce que l’ensemble des Marocains refusent jusqu’à l’existence de la deuxième Chambre, ô combien inutile et dispendieuse! Elle n’absorbe pas moins de 1 milliard de centimes par mois et ses membres sont, pour certains, assurés d’y rester 9 ans… Combien de milliards manquent ailleurs, pourtant! Pour ce qui est de la Chambre des Députés, elle coûte plus, elle est à revoir au niveau du nombre et des rétributions. Il faut tout simplement réduire le nombre des mandats et faire en sorte qu’ils ne se transforment pas en sinécure pour la vie. En moyenne, 80% des membres sont régulièrement absents lors des débats et du vote de la loi des Finances qui, pourtant, constitue l’un des moments les plus importants de la vie politique nationale. Résultats, elle a été votée par 88 députés et à la Commission des finances, les fonctionnaires et les employés des ministères concernés étaient manifestement plus nombreux que les députés. Faut-il préciser que sur les 20% restant, au moins 15% viennent plus pour parader devant les caméras que pour travailler quand ils ne somnolent pas, l’air affaissé? En définitive, 5% seulement ont l’air de s’occuper et de s’affoler, ceux-là supportent le poids du Parlement. Dans ces conditions, ne convient-il pas de supprimer purement et simplement une telle source de gabegie? Ne devrait-on pas simplement annuler le salaire et fixer un forfait de présence? Peut-être même devrait-on instituer des cartes de pointage comme pour les salariés de l’entreprise, vérifier les temps de présence et juger chacun à sa valeur ajoutée. La solution courageuse qui s’impose d’elle-même parce qu’elle soulage la conscience des contribuables, est d’interdire fermement la transhumance et revoir le texte sur l’immunité parlementaire qui, si l’on n’y prend garde, devient un passe-droit.Messieurs les députés, “honorables”, vous vous êtes engagés dans tous vos discours et vos déclarations, faute d’un parapluie baptisé partis politiques, à défendre l’intérêt général.Lisez ce papier, répondez donc favorablement à nos recommandations et prouvez par là que vous êtes des patriotes au service de la nation.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc