×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Affaires

    Lesieur Cristal
    Pas d’augmentation des prix en vue

    Par L'Economiste | Edition N°:2879 Le 13/10/2008 | Partager

    . Une nouvelle ligne de raffinage en projet«D’ici la fin de l’année, nous vous garantissons que les prix n’augmenteront pas. Nous espérons également annoncer des prix à la baisse, si la tendance actuelle continue à être observée». Sur l’éventualité d’une nouvelle hausse des prix de l’huile de table, Ahmed Rahhou, président de Lesieur Cristal, a été formel. La société est suffisamment armée en stocks pour couvrir les besoins du pays durant les mois restants de l’année 2008. Selon Rahhou, la hausse de l’huile de table constatée durant le premier semestre est due à trois phénomènes cumulés. La très forte demande émanant particulièrement de pays comme l’Inde et la Chine a perturbé le marché au niveau international. Seconde raison avancée, l’usage des huiles comme substitut au carburant dans certains pays développés. Troisième raison, l’investissement massif dans l’achat de titres représentatifs des matières premières, ce qui a conduit à une spéculation à la hausse sur celles-ci. En dépit de cette conjoncture peu favorable, Lesieur Cristal affiche de bonnes performances. Le chiffre d’affaires de la société s’est établi, à fin juin dernier, à 2,2 milliards de DH contre 1,6 milliard un an auparavant, ce qui représente une évolution de 36%. Le résultat d’exploitation s’élève à 151 millions de DH. Quant au résultat net, il s’est arrêté à 128 millions de DH, contre 11 millions de DH à fin juin 2007. Pour ce qui est du résultat net consolidé, il s’élève à 104,5 millions de DH. En revanche, l’endettement s’est accru de 16%, passant à 438 millions de DH contre 377 millions en juin dernier. Durant le premier semestre, la société a évolué dans un environnement caractérisé par plusieurs difficultés conjoncturelles. La tendance haussière sur les matières premières s’est poursuivie, avec des cours dépassant les 11.000 DH/tonne sur l’huile de soja à fin juin 2008, contre 6.600 DH durant la même période de l’année précédente. Malgré cela, Lesieur Cristal a poursuivi son processus de réajustement des prix de vente en répercussion du renchérissement des cours de la matière première. La marge a été rétablie, notamment «grâce à une gestion performante des achats et une bonne anticipation des cours», affirme-t-on au sein de Lesieur. Pour le restant de l’année, la société entend mener une politique de sécurisation et d’optimisation de ses achats, ainsi que la défense accrue de ses parts de marché, et ce, à travers l’animation de ses marques de prédilection. La rationalisation des circuits de distribution ainsi que l’amélioration des coûts opérationnels font également partie des priorités. A ce titre, une nouvelle ligne de raffinage d’un coût de 80 millions de DH et d’une capacité de 600 tonnes par jour est également prévue. A.B.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc