×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Agenda

    Les Turcs exposent à Casablanca

    Par L'Economiste | Edition N°:295 Le 11/09/1997 | Partager

    Les échanges commerciaux entre le Maroc et la Turquie sont largement en deçà des potentialités des deux pays. Les premières journées turques se tiennent du 11 au 14 septembre dans la grande métropole. Une occasion pour les entrepreneurs des deux pays de nouer des contacts.


    "Les relations économiques entre le Maroc et la Turquie ne sont pas à la hauteur de l'excellent niveau des relations politiques entre les deux pays". M. Surku Tufan, ambassadeur de Turquie au Maroc, n'est pas allé par quatre chemins pour qualifier l'état insuffisant des échanges commerciaux entre les deux pays. Un seul chiffre permet de confirmer ce constat du diplomate: Les échanges commerciaux ne dépassent pas les 80 millions de Dollars. "Les journées turques au Maroc constituent une excellente opportunité pour rehausser le niveau de ces échanges. C'est une occasion pour les hommes d'affaires des deux pays pour mieux se connaître et conclure des affaires ensemble", précise M. Tufan.
    C'est la première fois que la Turquie organise pareille exposition au Maroc. C'est une plate-forme inédite de présentation des produits, des technologies et du savoir-faire de l'industrie turque dans des secteurs très variés. L'exposition, qui s'étalera sur 4 jours à partir de jeudi 11 septembre, aura pour cadre l'espace Toro à Casablanca. Quelque 80 sociétés turques seront là pour présenter leurs produits. Les secteurs représentés sont les équipements et les technologies agricoles, l'automobile, l'alimentation, les matériaux de construction, le matériel électrique et électronique, les biens de consommation durable, le mobilier de bureau et les industries de fabrication d'accessoires pour textile.

    Objectif: 400 millions de Dollars

    Du côté marocain comme du côté turc, on attend beaucoup de ces journées. Pour Mme Devrim Erol, présidente du Conseil d'Administration de la société Ladin, organisatrice de ces journées, l'exposition devrait répondre aux attentes formulées par les responsables des deux pays au cours de ces dernières années. "Il est de notre devoir de développer la coopération économique entre les deux pays. Nous espérons porter le volume global des échanges à 400 millions de Dollars. Les discussions que nous aurons avec les représentants du patronat marocain seront décisives à ce propos", indique pour sa part M. Tunc Ulug, président du Conseil d'Affaires Turco-Marocain.
    Les relations commerciales entre la Turquie et le Maroc sont régies par un accord de commerce signé à Ankara en 1972. La balance commerciale entre les deux pays a toujours connu une tendance favorable pour le Maroc, sauf en 1992 et 1995.
    Les exportations marocaines vers la Turquie sont essentiellement composées de phosphate, d'acide phosphorique, de pâte à bois et de plomb. En revanche, du pays de Mustapha Kemal, le Maroc importe des fibres synthétiques, des pièces de rechange pour les machines, des réfrigérateurs, des pierres ponces, des produits sidérurgiques, des pois-chiches ...etc. Sur les neuf premiers mois de l'année dernière, les exportations marocaines vers la Turquie ont atteint 58,3 millions de Dollars, alors que les importations n'ont pas dépassé 35,6 millions.

    Sur un autre registre, la Turquie a reçu ces dernières années un flux considérable de touristes marocains qui ont découvert avec un réel plaisir la plage de la Marmara et les palais d'Istambul. Les agents de voyages sont unanimes quant à la qualité et la compétitivité du produit turc.
    Par ailleurs, la Commission économique mixte turco-marocaine, qui n'a pas pu se réunir depuis 1990, a finalement tenu sa 6ème réunion à Ankara en novembre 1996. Il devrait en découler une relance des relations économiques entre les deux pays. Un programme de coopération industrielle a été initié depuis janvier 1997 entre le Conseil d'Affaires Turco-Marocain et l'Office de Développement Industriel (ODI) afin de promouvoir des partenariats conjoints surtout au Maroc.
    Un accord pour la protection et l'encou- ragement réciproque des investissements a été signé en avril dernier et un autre pour la non-double imposition est en phase d'être conclu.

    Salim LAHJOUMRI

    Retrouvez dans la même rubrique

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc