×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

De bonnes sources

Les scoops du jour

Par L'Economiste | Edition N°:1805 Le 06/07/2004 | Partager

. 554 millions pour se compterLe Haut-commissariat au plan précise dans un communiqué que le prix total du recensement sera de 554 millions de DH. Cette somme comprend le coût du travail à faire en 2004 et 2005, soit 428 millions, auxquels s’ajoutent 126 millions déjà dépensés dans différents travaux, essentiellement cartographiques, au cours des trois dernières années.. L’image du cimentL’association professionnelle des cimentiers a demandé au bureau d’études LMS de conduire une enquête sur son secteur. Il s’agit de «réaliser une étude d’image et de positionnement stratégique du secteur cimentier». Le secteur considère que la création de taxes spécifiques sur le ciment a été possible à cause d’une image qui ne correspondrait pas à la réalité de l’activité du secteur. Ces taxes sont contraires à l’esprit et à la lettre de la libéralisation marocaine.. Bâle II et la Banque PopPour anticiper les effets de Bâle II, le Crédit populaire et la SFI (filiale de la Banque mondiale) ont conclu un accord. Il s’agit de «la prise en compte des recommandations de Bâle II dans le système» de gestion des risques de la banque marocaine et de «favoriser le développement des crédits aux PME» avec un système de notation interne. Rappelons que Bâle II demande aux établissements bancaires et assimilés d’étendre à leurs clients, en particulier aux PME, le système de ratios, qui permettent de rendre les banques fiables. Jouahri, le gouverneur de la Banque centrale, a fait savoir, dès sa nomination l’année dernière, que le Maroc entrera dans Bâle II.. Ces chauffards qui nous coûtent… Le non-respect du code de la route et l’inadaptation de la vitesse aux conditions de la route sont à l’origine de 90% des accidents de la circulation au Maroc. C’est ce qu’a affirmé samedi Karim Ghellab, ministre de l’Equipement et du Transport. L’absence de sécurité sur les routes est due, notamment selon lui, au manque de coordination entre les départements concernés par cette question, l’inexistence d’un organe de suivi et le caractère conjoncturel des opérations de lutte contre ce fléau.. Un Marocain “hot-spot” Le Marocain Ahmed Toumi a été réélu à la direction générale de l’Organisation internationale de télécommunications par satellites (ITSO) lors de la 28e assemblée ordinaire de l’Organisation tenue, du 29 juin au 2 juillet à Washington. L’assemblée a décidé à l’unanimité des 110 Etats représentés de confier à Toumi un second mandat de quatre ans à compter de juillet 2005, sans suivre le processus électif standard, ce qui constitue une première dans l’histoire de cette organisation intergouvernementale qui célèbre, cette année, son 40e anniversaire. . Grève à la Conservation foncièreLe bureau national du syndicat national de la conservation foncière, du cadastre et de la cartographie a appelé à une grève les 7, 8, 14, 15, 21 et 22 juillet et à un sit-in le 20 juillet devant le ministère des Finances, à partir de 8h30. Cette décision vient en réponse à «l’indifférence dont font l’objet les doléances des employés».. FADES-Maroc: Conventions de crédit et de garantieLe Maroc et le Fonds arabe pour le développement économique et social (FADES) ont signé, hier à Rabat, deux conventions de crédit et de garantie d’un montant d’environ 35 millions de dinars koweïtiens (environ 1,071 milliard de DH). Cette somme sera allouée au financement du projet de construction d’une voie express reliant le port de Tanger-Méditerranée et l’autoroute du Nord. Cette voie s’étalera sur 54 km entre la fin de l’autoroute Assilah-Tanger et le port Oued Rmel.. Importations arabes: Un coup de pouce de 40 millions de dollarsLe Maroc et le Programme du financement du commerce arabe (PFCA) du Fonds monétaire arabe (FMA) ont signé, hier lundi à Rabat, un accord relatif à une ligne de crédit d’un montant de 40 millions de dollars. Cette ligne est destinée au financement des importations des pays arabes. Cet accord vise à «contribuer au développement du commerce extérieur marocain», notant que 33 conventions, d’un montant global estimé à 538 millions de dollars, ont été signées jusqu’à présent entre le PFCA et le Maroc. . Accord Axa/CNSSLa Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) et la compagnie Axa Assurance Maroc ont conclu, hier lundi, un accord d’échange de données à partir du 1er septembre prochain. L’accord a pour objectif la simplification des procédures de déclaration, d’octroi des indemnités et prestations prévues par la législation de la sécurité sociale et la loi relative à la réparation des accidents du travail. Il porte aussi sur l’échange de données informatisées des déclarations de salariés, et des prestations au titre des accidents du travail.Les deux organismes ont décidé également d’utiliser les disponibilités offertes par les nouvelles technologies de l’information et particulièrement celles du portail Damancom de la CNSS en matière d’échange de données relatives notamment aux déclarations des salariés. Cet accord sera élargi aux autres compagnies d’assurances.  . Des conventions pour booster le tourisme Cinq conventions d’investissement devaient être signées aujourd’hui à la Primature. Le Premier ministre qui vient de rentrer de l’Hexagone a tenu à être présent à cette cérémonie. Il s’agit d’une convention entre la Palmeraie Marrakech et le gouvernement. L’accord stipule la rénovation de ce complexe touristique et la construction d’une nouvelle résidence dotée d’un centre de conférence. Outre cet accord, un autre sera également paraphé avec Chafipa, société appartenant au groupe Chaâbi. . Réforme agraire: Le feu vert des conseillers La Chambre des conseillers devait voter lundi, lors d’une séance plénière, le projet de loi portant sur la cession ou l’attribution à leurs occupants réguliers de certains lots agricoles ou à vocation agricole du domaine privé de l’Etat (cf. www.leconomiste.com). Avec l’entrée en vigueur de ce texte, le statut des terres exploitées par les agriculteurs sera clarifié. Ils peuvent désormais disposer pleinement de leurs terrains. Autres projets adoptés lors de cette même séance, un texte concernant la responsabilité civile dans le domaine des dommages nucléaires et la création de la commission générale des pêches pour la Méditerranée.. Bac: Deuxième sessionCe sont plus de 85.000 lycéens qui participent à la session de rattrapage du baccalauréat, après l’échec de 66% des candidats à cet examen. Parmi les 250.000 lycéens qui ont passé la première session, seuls 70.700 (34%) ont été reçus. Quelque 95.000 autres, avec moins de 8 sur 20 de moyenne, ont été recalés sans possibilité de rattrapage. Selon un inspecteur de l’Académie de Rabat, un nouveau système d’évaluation, récemment mis en place, «rend plus difficile l’obtention du bac mais lui redonne sa crédibilité».. Amnesty: Les précisions de JettouDe passage à Paris (voir aussi en page intérieure), Driss Jettou a affirmé hier que des «excès» avaient été commis au Maroc dans la lutte contre le terrorisme. Il a à cet effet promis des «mesures appropriées» à l’encontre de leurs auteurs. «Ces cas, nous les traitons dans le cadre de la loi. Nous procédons régulièrement aux investigations menant aux enquêtes et prenons, dans le cadre de la loi, les mesures appropriées à l’encontre des responsables de ces actes», a-t-il affirmé. Jettou a aussi déclaré que «trois des cinq cas cités dans le rapport d’Amnesty sur le centre de détention de Témara ont déjà été cités dans le rapport du Conseil consultatif des droits de l’homme (CCDH), publié plusieurs jours avant celui d’Amnesty».

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc