Eco-Consom

Les repères politiques

Par L'Economiste | Edition N°:291 Le 31/07/1997 | Partager

· 555 parlementaires pour les deux chambres
Le ministre d'Etat à l'Intérieur a présenté lundi 28 juillet à la Commission Nationale de Suivi des Elections la troisième mouture des deux projets de lois organisant les chambres du Parlement. Le gouvernement propose donc 300 membres pour la Chambre des Représentants et 255 membres pour la Chambre des Conseillers. Cette dernière sera composée de 153 élus locaux, 75 élus des chambres professionnelles et 27 représentants des salariés. Le projet du gouvernement propose également l'abaissement de l'âge des candidats à la deuxième chambre à 30 ans au lieu de 35.
La Commission, qui n'a pas encore tranché la question du mode de scrutin et de l'utilisation de l'encre indélébile, a néanmoins fixé les dates des élections des représentants des salariés (25 et 26 septembre) et des conseils régionaux (10 et 15 octobre)

· Le FFD dans ses murs
Le congrès constitutif du Front des Forces Démocratiques (FFD) tenu à Rabat le 27 juillet a réuni pas moins de 3.800 personnes, dont plus de 20% d'élus locaux. Cette rencontre a permis aux congressistes de mettre en place les structures du parti. Ils ont ainsi élu M. Thami El Khyari au poste de secrétaire national. Outre le Conseil National composé de 318 membres et la Commission Nationale (153 membres), le congrès a élu le Bureau Exécutif composé de 30 personnes.
Pour les partisans de ce Front, les nouveautés résident dans les points suivants: le congrès devra se tenir tous les quatre ans quelles que soient les circonstances, le secrétaire national ne devra pas briguer plus de deux mandats. De même, les statuts du parti reconnaissent la constitution des courants. De plus, le parti annonce la création d'un centre de recherches qui servira aux experts pour élaborer des «dossiers chiffrés».

· Les élections communales sous le regard de l'OMDH
L'Organisation Marocaine des Droits de l'Homme a mis en place un groupe de travail qui a pour mission d'évaluer les élections communales du 13 juin dernier. Un rapport de 25 pages a été élaboré. Il comprend trois parties: le cadre institutionnel des élections, les principales irrégularités et les rôles des mécanismes politiques de supervision des élections et de la Justice. Une douzaine de recommandations ont été proposées. Outre l'adoption d'un mode de scrutin à deux tours, un moyen censé garantir la représentation de la volonté des citoyens, le rapport recommande la révision du code électoral. L'OMDH réclame la publication des audits de plusieurs collectivités locales et l'engagement de poursuites judiciaires contre les élus et les fonctionnaires auteurs et complices de malversations. Autre recommandation: la lutte contre la corruption en appliquant systématiquement le contrôle des fortunes des fonctionnaires et agents publics.
La Justice n'a pas été en reste, puisque le rapport suggère l'élaboration d'une réforme profonde du statut de la magistrature visant à renforcer les garanties de compétence, d'impartialité et d'indépendance, y compris du parquet.

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc